• logo linkedin
  • logo email
En dépit des progrès réalisés dans le secteur de la santé au Sénégal, les taux de mortalité maternelle et infantile n’ont pas connu l’évolution espérée ces dix dernières années.
Contexto

Les indicateurs de mortalité maternelle et infantile du Sénégal, s’ils se sont améliorés au cours des dernières années, demeurent en deçà des Objectifs du Développement Durable (ODD) pour le Sénégal. Le taux de mortalité lié à la grossesse et à l’accouchement, l’un des plus élevés de la sous-région (390 pour 100 000 naissances vivantes), est dû en grande partie au nombre important de grossesses à risque. La mortalité infantile (47 ‰ naissances vivantes) reste au même niveau depuis quelques années et ce à cause, notamment, du nombre important de décès néonataux (au cours du premier mois de la vie, qui représentent la moitié des décès).

Dans les régions de Louga, Kolda et Sédhiou, la prise en charge des grossesses et des accouchements compliqués est insuffisante, faute de structures sanitaires de référence et de personnel qualifié. 

En cohérence avec l’objectif de développement humain inscrit comme pilier important du Programme Sénégal Émergent (PSE), le ministère de la Santé a sollicité l’AFD pour l’accompagner dans sa stratégie de réduction de la mortalité des femmes et des enfants à travers le renforcement des programmes de santé de la reproduction. 

Descripción

L’objectif général des projets PASME 1 et 2 est de renforcer le système de santé pour améliorer les conditions de prise en charge des accouchements simples et compliqués dans les régions de Louga, Kolda et Sédhiou, afin d’y réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale. 

Ils se déclinent en plusieurs objectifs spécifiques : 

  • Améliorer l’effectivité et la qualité des services au niveau des structures sanitaires, et accroître le nombre d’accouchements simples pris en charge par du personnel qualifié, en renforçant les ressources humaines et l’équipement médical des structures ciblées.
  • Renforcer l’offre de soins pour permettre la prise en charge adaptée des urgences obstétricales, et ce à travers un vaste programme d’investissement et d’équipement : il permettra de créer des structures sanitaires de référence dans les districts qui n’en disposaient pas et d'élever la qualité du plateau technique des hôpitaux et centres de santé déjà établis. Ce programme ciblera en priorité les services de maternité, de pédiatrie et d’accueil des urgences.
  • Accroître les capacités des équipes d’encadrement (nationales et régionales) pour piloter le processus.
Impactos
  • Améliorer la santé des populations vulnérables (couples, mères/enfants, adolescents) et par extension améliorer les conditions de vie de l’ensemble de la famille.
  • Améliorer les indicateurs de santé maternelle et infantile dans les trois régions cibles.
  • Améliorer les capacités du ministère de la Santé aux niveaux central et régional.
     
14/05/2013
Fecha de inicio del proyecto
Sénégal
Lugar
Tipo de financiamiento
24 000 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
Ministère de la Santé du Sénégal
Beneficiarios