• logo linkedin
  • logo email
L’ONG Première Urgence Internationale travaille pour renforcer l’accès des populations vulnérables aux services de santé, psychosociaux et éducatifs, au Liban et en Jordanie. Dans la continuité d’une première phase démarrée en 2016, l’AFD a souhaité prolonger son soutien à ce projet pour une seconde phase.
Contexto

Entre 2011 et 2017, la crise syrienne a entraîné l’exil de plus de 5 millions de réfugiés syriens vers les pays voisins : Turquie, Liban, Jordanie et Irak. Cet afflux massif a des répercussions sociales, économiques et politiques majeures, qui tendent à exacerber les tensions et les vulnérabilités existantes dans les pays de la région. En réponse aux impacts de la crise, l’AFD a lancé l’Initiative Minka Moyen-Orient pour aider ces pays à renforcer leur résilience et à accélérer leur relèvement.  

En 2016, l’AFD a notamment financé trois projets au Liban, en Jordanie et au Kurdistan irakien à la suite d’un appel à projets « Crise et sortie de crise ». L’objectif était de renforcer la résilience sociale des réfugiés et des communautés d’accueil tout en renforçant les capacités des acteurs locaux. Face à la durabilité de la crise, l’AFD a décidé de prolonger les activités de ces trois projets à travers une nouvelle phase de financement, d’un montant total de 5 millions d’euros.

Descripción

La deuxième phase du projet porté par Première Urgence Internationale concerne le Liban et la Jordanie. Elle cible 51 423 bénéficiaires, parmi les réfugiés syriens et les populations vulnérables des pays d’accueil. L’objectif est de renforcer leur accès aux services sociaux :

  • 12 210 enfants vulnérables amélioreront leur accès à l’éducation : aides financières directes, mise en place de cours informels, création d’ateliers impliquant les parents et sensibilisation aux services éducatifs.
  • 26 792 personnes auront un meilleur accès à la santé : suivi individuel, aides financières, distribution de kits pour les femmes enceintes et sensibilisation aux services de santé.
  • Le bien-être de 12 220 personnes sera amélioré : mise en place d’activités de soutien psychosocial, de santé mentale et d’activités récréatives, sensibilisation aux services de protection et de soutien psychosocial.

Le dialogue et les capacités des acteurs locaux des secteurs ciblés, notamment celles des associations partenaires de l’ONG, seront par ailleurs renforcés : Aman Jordanian Association et Working Women Society en Jordanie ainsi que l’association arcenciel au Liban.
 

Impactos
  • Les conditions de vie des réfugiés syriens et des populations hôtes les plus vulnérables sont améliorées grâce à un meilleur accès aux services sociaux.
  • La cohésion sociale entre les communautés est renforcée grâce à l’amélioration de leur accès aux services sociaux et des actions ciblant aussi bien les réfugiés syriens que les communautés d’accueil.
  • Des volontaires communautaires et professionnels de la santé et de l’éducation améliorent leurs pratiques et leur collaboration avec les autorités locales et les pouvoirs publics.
  • Les capacités des associations locales partenaires du projet sont renforcées.
     
01/09/2017
Fecha de inicio del proyecto
13/12/2019
Fecha de finalización del proyecto
18 mois
Periodo de financiación
Jordanie : Zarqa et Amman ; Liban : région du Akkar
Lugar
Tipo de financiamiento
1 600 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
Première Urgence Internationale
Beneficiarios