À l'occasion du Forum mondial de l'eau se tenant à Brasilia, l'AFD propose une exposition de photos pour sensibiliser aux enjeux de l'accès à l'eau et à l'assainissement. Dénommée ­« Hydro, l'eau une ressource en commun », elle est accueillie à Brasilia entre le 20 et le 25 mars mais aussi à Conakry le 29 mars 2018.
Pourquoi une telle exposition ?

L'exposition part d'un constat : l'eau est une priorité qui nous concerne tous. Les photos exposées témoignent des difficultés rencontrées sur les cinq continents face à l'eau (pénuries, inondations). Leurs répercussions se font sentir sur la santé et sur l'environnement : 2,1 milliards de personnes n'ont pas accès à l'eau claire, 4,5 milliards d'individus ne sont pas reliés à un système d'évacuation adéquat et 80 % des eaux usées sont rejetées en pleine nature.

Deuxième leçon de l'exposition : nous ne sommes pas égaux vis-à-vis de l'eau. Parfois, les habitants de certaines régions (comme le nord du Brésil) sont à la fois victimes d'un défaut d'accès à une eau de qualité et affectées par des inondations.

Enfin, les photos de l'exposition Hydro mettent en scène les artisans de la « réaction » : rénovation des systèmes d'eau, réutilisation d'eau non conventionnelle, traitement des eaux usées, meilleure gestion de l'eau... À travers 250 projets, l'AFD fournit son soutien et son expertise à ses partenaires. L'ambition : faire de l'eau une ressource commune pour le bénéfice de tous.

Brésil, filles, eau, qualité
Fortaleza, inundación, calle, Cardoso
Le paradoxe de l'eau

Le Brésil n'est pas l'hôte du Forum mondial de l'eau de cette année par hasard. Le pays concentre en effet des stocks considérables d'eau mais une grande partie de sa population manque d'accès à une eau de qualité dans des quantités suffisantes.

Cette photo des quartiers périphériques de Fortaleza résume tout le paradoxe : faute de drainage adapté, ils sont exposés aux inondations. Pourtant, la région souffre d'un déficit hydrique.