• logo linkedin
  • logo email
L’AFD apportera pour une durée de trois ans son soutien au Réseau océanien de surveillance de la santé publique (ROSSP). Ce réseau, coordonné par la Communauté du Pacifique (CPS), complète et appuie les politiques nationales des 22 Etats-membres en proposant un panel de services intégrés de surveillance de la santé publique de la région.
Contexto

La région du Pacifique comprend 22 États et territoires insulaires d’Océanie (ETIOs) répartis sur une trentaine de millions de km2. Sur le plan sanitaire, cette espace fait face à un double défi lié d'une part, à la prévalence des maladies non-transmissibles (maladies cardiovasculaires, diabète, cancer) expliqué par l’évolution des modes de vie et d'autre part, au développement des maladies épidémiques (H1N1, Zika, Chikungunya) favorisé par le changement climatique. 

La petite taille des territoires et leur isolement limitent l’efficacité des réponses apportées par les systèmes de santé nationaux et appellent la nécessité d’une réponse régionale coordonnée.

Avec cet objectif, la Communauté du Pacifique, principale organisation scientifique et technique de la région Pacifique depuis 1947, anime le Réseau océanien de surveillance de la Santé publique (ROSSP).

Descripción

Le ROSSP est un réseau de services à participation volontaire qui réunit les 22 ministères et services de la santé des ETIOs. Cette plateforme associe également certains organismes comme l’institut Pasteur de Nouvelle Calédonie et l’institut Louis Malardé de Polynésie française. 

Le projet vise à apporter un appui au réseau et à accroitre ses capacités d’intervention grâce à:

  • la formation de 80 professionnels supplémentaires chargés de la surveillance sanitaire ; 
  • la mise en œuvre d’un programme de tutorat permettant de consolider les compétences et le réseau de laboratoires ;
  • la mise en place d’un mécanisme de surveillance et de lutte anti-vectorielle à l’échelle régionale ;
  • l’intégration des facteurs climatiques et environnementaux dans le pilotage de la surveillance de la santé des populations.
Impactos

Au-delà des effets attendus en matière de renforcement des dispositifs de surveillance et in fine l’amélioration de la santé des populations, ce projet stimule une coopération régionale sur de nouvelles problématiques telles que la surveillance et la lutte anti-vectorielle, l’antibiorésistance et la surveillance des impacts sanitaires du changement climatique.

20/12/2017
Fecha de inicio del proyecto
3 ans
Periodo de financiación
Nouvelle-Calédonie
Lugar
Tipo de financiamiento
3 000 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
CPS
Beneficiarios