• logo linkedin
  • logo email
L’accès à l’électricité est une priorité nationale pour le Sénégal. Pour répondre à la demande croissante, diversifier le mix énergétique et améliorer la qualité de service, l'AFD et l'Union européenne soutiennent ce projet qui vise plus particulièrement à renforcer les capacités de la Société nationale d'électricité du Sénégal (SENELEC) et à sécuriser l'approvisionnement en électricité du pays.
Contexto

Au Sénégal, l’électricité est produite à 80 % à partir de produits pétroliers importés (fuel lourd, charbon, gasoil), ce qui rend le pays particulièrement vulnérable aux chocs pétroliers. Mais la réduction des coûts de production et la diversification des sources d’approvisionnement sont une priorité nationale. Les autorités sénégalaises ont ainsi adopté une stratégie de diversification du mixte électrique, fixant à 30% la part des énergies renouvelables dans le mix électrique d’ici à 2019, provenant principalement de l’énergie solaire et dans une moindre mesure d’énergie éolienne. La gestion de ces nouvelles énergies au caractère intermittent nécessite de réaliser des investissements de modernisation de réseau. Ainsi, le retard d’investissement sur les réseaux doit être urgemment rattrapé pour absorber l’augmentation des capacités de production et améliorer les performances techniques et financières du secteur. Compte tenu de l’urgence de la situation, la SENELEC a adopté un plan stratégique à horizon 2020 traduisant ces priorités.

L’accès à l’électricité, notamment en milieu rural, est également une priorité nationale. Le taux de raccordement à l’électricité au niveau national au Sénégal est de 64% avec un taux de couverture disparate parfois supérieur à 90 % en milieu urbain et d’un peu plus de 33 % en milieu rural à fin 2016. La densification du réseau dans les zones rurales est donc aussi une priorité pour la SENELEC.

Descripción

La finalité du projet est de répondre au défi énergétique du Sénégal portant sur la diversification de son mix énergétique, l’absorption des nouvelles capacités de production, notamment issues des énergies renouvelables et l’optimisation de la gestion de son réseau électrique.

L’objectif est de sécuriser le parc de production actuel, d’y intégrer de nouvelles formes de production, et de renforcer et moderniser le réseau de la SENELEC à court terme pour permettre de répondre efficacement aux nouvelles exigences et contraintes du mix et de la demande. Plus globalement, le programme consiste à d’améliorer la compétitivité du pays et les conditions de vie de la population, grâce à la sécurisation de son approvisionnement en électricité. Cela passe par le renforcement des réseaux de transport afin d’absorber les capacités de production additionnelles, l’amélioration des performances techniques et de la gestion de l’intermittence des énergies renouvelables en augmentant « l’intelligence des réseaux », l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix électrique sénégalais et enfin la densification des réseaux dans les zones les moins desservies.

Le programme comprend quatre axes :

  • Études amont préalables à certains investissements ou favorisant un cadre pérenne pour le développement des énergies renouvelables ;
  • Formations en accompagnement des investissements ;
  • Investissements de production, de renforcement de réseaux et d’intelligence des réseaux ;
  • Assistance à maîtrise d’ouvrage.

L'AFD appuie ce projet via un prêt de 45 millions d'euros et à une délégation de fonds de l'Union européenne de 6,65 millions d'euros.

Impactos

Les principaux résultats attendus de ce projet sont d’accompagner les autorités sénégalaises et de renforcer les capacités de la SENELEC afin de répondre aux enjeux de satisfaction d’une demande croissante en électricité, de diversification du mix énergétique, et d’amélioration de la qualité de service.

Les investissements qui seront réalisés s’intègrent dans une dynamique plus large d’amélioration des performances de la SENELEC, d’augmentation de la part du renouvelable dans le mix électrique du pays et d’augmentation du taux d’accès à l’électricité en zones rurales. Ceux-ci contribueront à la réduction des coûts de production électrique et à sa dépendance énergétique, rendue possible par une part accrue des énergies renouvelables. Par ailleurs, les volets de formation permettront d’assurer une montée en compétences technique des employés de la SENELEC.

Sur le plan climatique, les effets du programme s’évalueront au regard de l’amélioration des performances et de la part des EnR qui seront effectivement injectée sur le réseau.

05/07/2018
Fecha de inicio del proyecto
Sectores
Sénégal
Lugar
51 650 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
SENELEC
Beneficiarios
UE
Cofinanciadores

El contenido de esta hoja de proyecto es responsabilidad exclusiva de AFD y no refleja necesariamente los puntos de vista de la Union Europea