• logo linkedin
  • logo email
En collaboration avec le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’AFD accompagne le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche santoméen pour appuyer la petite agriculture commerciale afin de réduire la pauvreté rurale et l’insécurité alimentaire.
Contexto

L'économie de Sao Tomé-et-Principe est encore dominée par l'agriculture : celle-ci représente 20 % du PIB et 80 % des recettes d’exportation du pays. En outre, une très large partie de la population travaille dans le secteur agricole (60 % de la population). La production de cacao est prédominante et représente environ 3000 tonnes de cacao sec par an. C’est elle qui fournit l’essentiel des recettes d’exportation. Les productions de café et de poivre sont également des cultures importantes à l’échelle nationale ; elles sont souvent associées aux cultures vivrières (banane, tubercules, légumes).

Le pays vise un marché de niche à haute valeur ajoutée à l’exportation. Pour cela, il mise sur des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et équitables pour les petits producteurs. Cependant, le secteur agricole est peu productif, déstructuré et dépend très largement de l’aide extérieure.

En partenariat avec le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’AFD soutient un projet qui permettra d’augmenter la productivité des filières et de les structurer, et d’améliorer les conditions de vie des producteurs et des populations.

Descripción

Le projet entend soutenir la petite agriculture commerciale à travers plusieurs composantes :

  • Développement des plantations familiales afin de permettre à environ 4350 ménages cibles de disposer à la fin du projet d’une exploitation agricole viable et professionnelle dans les filières cacao, poivre et café déjà appuyées au cours du PAPAFPA (projet achevé déjà financé par le FIDA et l'AFD).
  • Consolidation des organisations de producteurs (OP). Cette composante comprend trois volets : infrastructures rurales, appui à l’organisation et à la gestion des OP et renforcement du cadre commun aux différentes OP.
  • Nouveaux domaines d’intervention. L’introduction de techniques adaptées de micro-irrigation et la mise au point de modèles intégrés «contract farming» avec des opérateurs privés nationaux spécialisés dans la viande de porc et la volaille de qualité devraient permettre à environ 1100 ménages d’accéder à de nouvelles opportunités durables de revenus monétaires et/ou de renforcer la rentabilité d’activités qu’ils pratiquent déjà.
  • Coordination, gestion et suivi-évaluation du projet.

Le montant total du projet s'élève à 9 854 000 dollars. Le FIDA le soutient à hauteur de 6 millions de dollars. L'AFD finance quant à elle une assistance technique de 500 000 euros et un appui spécifique à la filière café à hauteur de 700 000 euros.

Impactos

Grâce au projet, 4750 ménages ruraux (soit 18 500 habitants) obtiendront des opportunités durables d’accès à des revenus issus de la valorisation équitable de leurs productions végétales et animales, sur des marchés de niche à l’exportation et sur le marché interne.

01/01/2011
Fecha de inicio del proyecto
Sao Tomé-et-Principe
Lugar
Tipo de financiamiento
1 200 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
État Santoméen
Beneficiarios
FIDA
Cofinanciadores