• logo linkedin
  • logo email
femmes cote d'ivoire projet ong vih
Le Comité ONG de l’AFD du 21 novembre 2023 a validé l’attribution de près de 15 millions d’euros de subventions (14 595 000 €) à 20 OSC pour la mise en oeuvre de 21 nouveaux projets dont le budget global s’élève à plus de 29 millions d’euros. À noter lors de ce comité, l’octroi de près de la moitié des projets à de nouveaux acteurs : cinq projets portés par des OSC de droit local, au Sénégal, Bénin, Côte d’Ivoire, Liban et Pérou, et trois projets portés par des OSC françaises primo-accédantes sur le dispositif, confirmant la diversité des acteurs de terrain soutenus par le dispositif I-OSC.

► Retrouvez l’information complète des décisions de financement du comité ONG de l'AFD du 21 novembre 2023 en cliquant ici.

 

PROJETS DE TERRAIN

  • ONG Espace confiance - Intensifier la riposte contre le VIH chez les populations clés en Côte d’Ivoire

Le projet d'intensification de la riposte contre le VIH chez les populations clés par une offre holistique, adaptée et complémentaire de services (Soutra) a pour objectif général de mettre fin, d'ici à fin 2026, en Côte d'Ivoire, aux inégalités et au VIH chez les populations clés ciblées : hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH), travailleuses du sexe (TSF), transgenres femmes (TGF) et personnes usagères de drogues (PUD).

Le processus de décentralisation en cours au Bénin depuis 2003 a transféré aux communes plusieurs compétences dont celle du secteur Eau-hygiène-assainissement. Mais la récente réforme de l’eau potable qui a mis en place une agence nationale (ANAEPMR) vient modifier complètement l’organisation des services, laissant ainsi les acteurs communaux (élus, agents communaux, OSC/OCB de femmes) sans repères clairs sur leur rôle.

Ce projet vise à renforcer l'autonomisation des jeunes filles en réhabilitant leurs droits, afin de faire d'elles des vecteurs de changement pour lutter contre les violences basées sur le genre. 135 jeunes filles seront accompagnées dans le cadre du projet. Cet accompagnement sera à la fois individuel, avec l’élaboration d’un projet professionnel personnalisé, et collectif afin de structurer un mouvement de jeunes filles leaders.

Ce projet, qui se déroule dans la sierra centrale du Pérou, a pour objectif de soutenir la gestion durable de la Zone d’agro-biodiversité de Pariahuanca afin de lutter contre le changement climatique, de sauvegarder la biodiversité et de garantir la sécurité alimentaire, dans un contexte mondial d’érosion de la biodiversité et de la diversité des cultures. Il s’agit du premier projet porté par une OSC péruvienne financé par le dispositif du partenariat avec les OSC.

  • Amref France - Améliorer la santé scolaire dans la province du Limpopo en Afrique du Sud

Le projet vient en appui du Département de l’éducation de base qui met en œuvre la politique de santé scolaire dans la province du Limpopo en Afrique du Sud. Il vise à renforcer les capacités des instances en charge de l’application de cette politique publique au niveau de la province et des cinq districts du Limpopo (Waterberg, Sekhukhune, Mopani, Vhembe et Capricorn) afin qu’elles aient une vision stratégique, des outils et moyens et une meilleure coordination pour guider la mise en œuvre sur le terrain.

  • Amref France - Renforcer l’engagement communautaire pour l’abandon des mutilations sexuelles féminines au Sénégal - Phase 2

Le programme Devenir intervient au Sénégal depuis 2019 et tend à réduire la prévalence des mutilations sexuelles féminines (MSF) chez les filles entre 0 et 14 ans. Basé dans la région de Sédhiou dans sa première phase, l’axe d’intervention était dirigé vers les communautés, leurs structures de santé et les lycées. Pour cette deuxième phrase, l’Amref continuera d’appuyer le renforcement des structures de santé de Sédhiou et étendra l’effort de sensibilisation à cinq autres régions du Sénégal (Matam, Dakar, Thiès, Diourbel, Fatick) pour aligner les plaidoyers portés par 38 Organisations de la société civile.

  • Essentiel - Renforcer la Coordination des acteurs pour la promotion de la Couverture sanitaire universelle (CAP CSU) - Phase 2 - Bénin et Guinée

Ce projet propose de soutenir le mouvement mutualiste et la société civile dans l’émergence d’une Couverture sanitaire universelle au Bénin et en Guinée. Il accompagne le mouvement mutualiste dans sa professionnalisation et sa structuration et contribue au renforcement de la qualité de l’offre de soins des acteurs du système sanitaire aux échelons locaux et nationaux. Avec pour objectif le développement et l’articulation des mutuelles avec la Couverture sanitaire universelle, le projet appuie le plaidoyer national sur la thématique. 

  • Le Partenariat - Développer l’accès aux énergies renouvelables - Phase 3 - Sénégal

Afin de répondre aux enjeux énergétiques de la zone Nord du Sénégal, le Paer 3 s’inscrit directement dans la continuité des deux premières phases d’intervention (2017-2023) et s’appuie sur les recommandations de son évaluation externe pour poursuivre l’appui à la politique sectorielle pour la promotion des énergies renouvelables dans les régions de Saint-Louis et de Matam. Le projet vise à pérenniser la structuration de la filière énergétique et la diffusion de solutions adaptées aux besoins des ménages, groupements communautaires et opérateurs économiques.

  • La Chaîne de l’espoir - Prévenir, sensibiliser, renforcer les capacités et l’accès aux soins des victimes d’accidents liés à l’utilisation de substances corrosives - Bénin et Côte d’Ivoire - Phase 2

Ce projet vise à lutter contre les accidents domestiques pouvant entraîner des lésions nécessitant une prise en charge médico-chirurgicale complexe, parmi lesquels l’ingestion de substances corrosives (soude caustique, javel, potasse alimentaire), les brûlures graves et l’ingestion de solides. Il se déroule au Bénin et en Côte d’Ivoire.

La Colombie s’est engagée dans un long processus de construction de la paix, suite à la signature de l’accord de paix entre la guérilla des Farc et l’État colombien en 2016, et plus récemment avec le projet de paix totale du gouvernement Petro. S’appuyant sur une phase pilote (2017-2020) et une phase 1 (2020-2023), cette nouvelle phase du projet Ensemble pour la paix, mise en œuvre par un consortium de huit ONG françaises et 12 ONG colombiennes, vise à poursuivre le soutien au dialogue entre société civile et autorités publiques et aux initiatives de paix locales dans des zones rurales de la Colombie (Chocó et Cauca).

  • Eau et vie - Accéder à l’eau courante dans les bidonvilles des grandes villes aux Philippines

Le projet vise à améliorer les conditions de vie dans 26 bidonvilles aux Philippines dans les régions de Cavite, Cebu et Leyte, à travers l'accès pérenne direct à un service d'eau de qualité, le renforcement des capacités de réaction des habitants face aux incendies et aux situations d'urgence, et le renforcement de la capacité d’engagement des habitants à défendre leurs droits de façon participative, autonome et inclusive.

Ce programme a pour objectif de renforcer l’insertion professionnelle de jeunes femmes et hommes en situation de vulnérabilité, vivant pour la plupart dans des zones périphériques urbaines défavorisées du Congo, du Brésil, du Mozambique et de la Guinée-Bissau. Essor s’inscrit dans une démarche d’ « insertion intégrale », consistant à mobiliser et articuler tous les leviers qui contribuent à l’insertion professionnelle d’un jeune : pour être solide et durable, cette insertion doit être à la fois socio-économique, professionnelle, culturelle, associative…

  • Pompiers sans frontières - Développer un plan de gestion et de gouvernance face au risque d’incendie des espaces naturels du territoire de Jezzine - Liban 

Le projet vise à mettre en place un plan de gouvernance face au risque d’incendie des espaces naturels sur le territoire de l’Union des municipalités de Jezzine au Liban. Le changement climatique impacte de plus en plus fortement les espaces naturels, entraînant un fort besoin de mettre en place des outils de gouvernance et des activités de prévention des feux de forêts. 

  • Fair Trade Lebanon - Favoriser la résilience des agriculteurs et producteurs alimentaires au Liban face au changement climatique

Le projet Tawazon Tabie (signifiant « équilibre naturel ») vise à augmenter la résilience des agriculteurs et producteurs de la plaine de la Békaa au Liban pour faire face au dérèglement climatique à travers des actions de sensibilisation, d'éducation mais aussi d'appui économique. Il sera mis en œuvre par Fair Trade Lebanon avec un accompagnement assuré par la Fédération Artisans du Monde.

 

PROJETS D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Les Scouts et guides de France (SGDF), forts de leurs 96 000 membres, offrent la possibilité chaque année à 3 à 4 000 jeunes et bénévoles de vivre un projet de solidarité et de rencontre à l’international, et à l’ensemble des jeunes et adultes de vivre des projets d’Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) en France.

Ce projet soutenu par l’AFD depuis 2014 a pour objectif global de conscientiser la jeunesse et le grand public sur les enjeux de l’abolition de la peine de mort. Le projet contribue plus largement à diffuser une culture des droits de l’homme propice à l'engagement. Principalement conduit en France, ce projet a depuis son démarrage intégré un volet international pour essaimer et enrichir ses pratiques d’éducation à l’abolition et aux droits via la constitution d’un réseau de partenaires à l’international (RIEA).

En France, les enjeux de développement demeurent à la périphérie du débat public en dépit de leur caractère crucial sur l’avenir de la planète. Ce projet, d’une durée de trois ans, entend vulgariser auprès des citoyens français la connaissance des grands défis planétaires et des enjeux relatifs à l’Agenda 2030 en « influençant les influenceurs » c’est-à-dire en suscitant l’intérêt des journalistes et des relais d’opinion.

  • Teragir - Populariser les Objectifs de développement durable (ODD) et agir pour les atteindre

Teragir est une association qui, depuis quarante ans, accompagne la société dans la transition écologique et solidaire. Pour cela, Teragir crée et anime des dispositifs conçus pour susciter des apprentissages, l’engagement et l’action d’acteurs clés : communautés enseignantes, entreprises, collectivités, médias, citoyens et citoyennes. Ce projet est la phase 2 d’un projet dédié à faire des ODD un cadre de référence pour Teragir et ses publics.

« Terres nourricières » est un large programme multi-acteurs qui a pour objectif de contribuer au développement de systèmes alimentaires territoriaux durables. Il promeut, en particulier en Afrique de l’Ouest, des modèles de production locale permettant d’augmenter l'autonomie alimentaire régionale, de protéger les écosystèmes et d’assurer un juste revenu pour les agriculteurs.

  • Délégation catholique pour la coopération (DCC) - Rendre les jeunes acteurs et actrices de la transition écologique et solidaire, en inscrivant leur expérience de volontariat dans un réseau interculturel et un parcours de vie 

Conscients des inégalités sociales, environnementales et économiques dues aux interdépendances Sud-Nord, des jeunes du monde entier s’engagent via les volontariats internationaux de solidarité. Ces générations sont un formidable vecteur de transition solidaire, écologique et citoyenne. Depuis 1967, la DCC envoie des volontaires auprès de structures de développement dans une cinquantaine de pays : cette expérience forte d’engagement se prolonge souvent en parcours de vie citoyen. Depuis 2017, elle accompagne l’accueil de volontaires de réciprocité en France. Ces volontaires contribuent à l’Agenda 2030.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !