• logo linkedin
  • logo email

Afin de soutenir le développement de services publics numériques au Niger, l’Agence française de développement (AFD) a alloué, en 2019, une subvention de 700 000 euros (environ 466 millions de francs CFA) à l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI). Cet organisme créé en 2017 a pour objectif d’engager la transformation numérique des services de l'État.

Mis en œuvre par Expertise France, ce projet de coopération technique devrait permettre de concevoir des services publics numériques simplifiant les relations entre les citoyens et l’État, adaptés aux usages numériques des populations. À cette fin, l’ANSI a souhaité s’inspirer du programme Entrepreneurs d’intérêt général (EIG). Mis en œuvre en France depuis 2016, il s'agit d'un nouveau moyen innovant de recruter des talents au sein des administrations : il repose sur la constitution de promotions d'entrepreneurs du numérique (data scientists, designers, développeuses et développeurs…) intégrés durant une période donnée au sein des différents services de l'État, afin d'accompagner ses agents dans la modernisation des services mis à disposition des usagers. 

De nombreux défis à relever

Organisé les 3 et 4 mars derniers, un atelier a permis aux agents de plusieurs administrations de rencontrer des entrepreneurs nigériens et de leur exposer leurs problématiques. À l’issue de ce dernier, l’ANSI a sélectionné cinq administrations qui constituent la première promotion du programme EIG au Niger : la présidence, le ministère de la Justice, le Secrétariat général du gouvernement, le ministère de la Santé et le ministère des Transports. 

Les défis à relever s’annoncent aussi divers que passionnants : mise en place d’un système de gestion du courrier et des plaintes, dématérialisation des casiers judiciaires, application de gestion des horaires et itinéraires des transports publics ou encore mise en ligne du journal officiel. Reste, désormais, à constituer les équipes qui intégreront bientôt les cinq administrations sélectionnées.

Vous voulez être acteur du développement d’un Niger 2.0 ? Vous avez un profil de développeur et souhaitez contribuer à la transformation numérique de l’administration nigérienne ? N’hésitez plus et candidatez ici !

à lire aussi