• logo linkedin
  • logo email
Usine de Golden Rice
Basé à Phnom Penh, Golden Rice est l’un des principaux exportateurs de riz au Cambodge. L’entreprise, reconnue pour son approche qualitative et responsable, travaille avec de nombreux petits producteurs locaux. Un cercle vertueux soutenu par PROPARCO, la filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé.

« Nous transformons plus de 200 000 tonnes de paddy [riz non décortiqué] chaque année », sourit avec fierté Hack Sok, charismatique PDG de Golden Rice, principal exportateur de riz au Cambodge. Cet « or blanc » de Golden Rice est soumis à un processus de transformation et de contrôle qualité rigoureux, sous la surveillance constante de personnels spécialement formés.

Une approche qualitative qui a valu à Golden Rice – lauréat en 2012 et 2013 du prix de meilleur riz au monde – une reconnaissance internationale. L’entreprise est la première au Cambodge à avoir obtenu les certifications ISO 14001 (système de gestion environnemental) et SA 8000 (responsabilité sociale et sociétale).


Lire aussi : notre reportage complet texte, photos et vidéo sur Golden Rice


En adoptant une stratégie environnementale et sociale volontaire, Golden Rice – qui emploie plusieurs centaines de personnes à temps plein – a également un effet d’entraînement plus large sur de multiples petits producteurs locaux. Ses activités soutiennent environ 70 000 emplois dans tout le pays.

PROPARCO, la filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé, soutient Golden Rice depuis sa création en 2009, par le biais de deux solutions de financement : les prêts et l'assistance technique. 

Le dernier prêt, d’un montant de 12 millions d’euros, accordé en 2018, permet de soutenir l’entreprise dans la prochaine phase de son plan de développement : financement et refinancement d’investissements dans les capacités de production de l’entreprise (séchage, usinage et ré-usinage), ainsi que doublement de la capacité de production d’électricité en autoconsommation de son usine (système de gazéification à partir de la coque de riz), d’une capacité de 2MW.

à lire aussi