• logo linkedin
  • logo email
agriculture afrique afd
Première source d’emploi en Afrique et premier poste de dépenses des ménages africains, l’alimentation constitue un secteur clef du continent et un objectif critique de développement durable. À l’occasion de la Journée mondiale contre la faim, l’AFD et la Banque mondiale coéditent un ouvrage qui jette un nouveau regard sur les systèmes agroalimentaires en Afrique.

Souvent réduite aux problématiques de production agricole, l’économie alimentaire englobe également la transformation agroalimentaire, l’approvisionnement et la distribution des produits, dont la logistique permettant d’atteindre les consommateurs, particulièrement en milieu urbain. Or l’alimentation des villes en Afrique opère une mutation sous le triple effet de la croissance démographique, de l’urbanisation et des transformations de la production agricole ainsi que des échanges commerciaux. 

Une approche pluridisciplinaire

De la ferme à l’assiette, ces changements et les risques qu’ils comportent (sous-nutrition, malnutrition) font l’objet de cet ouvrage collectif qui analyse en profondeur les lacunes majeures de ces systèmes de distribution alimentaire, en se fondant sur le cas de trois villes : Rabat, Niamey et Abidjan. 


Lire aussi : Les systèmes agroalimentaires en Afrique. Repenser le rôle des marchés | L’Afrique en développement


Ce livre s’appuie sur des enquêtes de terrain, mais aussi sur des analyses d’économie géographique et de sociologie des institutions politiques. Il montre l’importance des infrastructures de transport et de stockage, mais également des équipements de marché, qu’ils soient de gros ou de détail. Il s’attache aussi à décrire le contexte institutionnel dans lequel s’insère l’échange marchand : confiance interpersonnelle, réseaux de distribution, climat des affaires. Enfin, il apparaît que l’intervention politique est souvent freinée par la diversité des acteurs au mandat flou et aux moyens limités, dont la prise en compte s’avère pourtant essentielle sous peine d’échec des tentatives de régulation et d’amélioration de la gouvernance.

Réinvestir les enjeux d’approvisionnement

La crise sanitaire actuelle liée à la pandémie Covid-19 accentue les fragilités des différents maillons de ces systèmes agroalimentaires : que ce soit pour l’approvisionnement ou la distribution. Elle perturbe l’accès aux denrées alimentaires de l’ensemble des citadins et plus particulièrement des populations les plus fragiles. Plus que jamais, elle révèle la nécessité de réinvestir les questions d’approvisionnement indispensables à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de tout le continent.

À lire : Gaëlle Balineau, Arthur Bauer, Martin Kessler et Nicole Madariaga. 2020. Les Systèmes agroalimentaires en Afrique. Repenser le rôle des marchés. Collection «L’Afrique en développement». Coédition de l’Agence française de développement et de la Banque mondiale, Paris/Washington D.C.
 

à lire aussi