• logo linkedin
  • logo email
Le gouvernement ouzbek a engagé le pays dans une double transition – d’une économie dirigée à une économie de marché et d’une économie fermée à une économise ouverte
Par ce projet en co-financement avec la Banque asiatique de développement, l’AFD encourage l’établissement d’un cadre macroéconomique stable et favorable à la croissance ouzbèke, en soutenant la mise en oeuvre des réformes économiques et financières en appui à la Stratégie de Développement 2017-2021 du pays.
Contexte

Le gouvernement ouzbek a engagé le pays dans une double transition – d’une économie dirigée à une économie de marché et d’une économie fermée à une économise ouverte – tout en souhaitant prévenir les risques de déclassement social et en renforçant l’Etat de droit.

L’AFD appuie cette démarche de réformes avec un programme de prêts de politique publique (PrPP) sur la période 2018-2021 combinant une série de trois prêts budgétaires, un dialogue sur la modernisation de sa gouvernance économique et financier et un programme d’assistance technique. La présente opération constitue la première partie de ce programme.

Descriptif

Ce PrPP vise à établir un cadre macroéconomique stable et favorable à la croissance en :

  • améliorant la collecte, l’analyse et la publication de données macroéconomiques permettant d’éclairer la prise de décision ;
  • renforçant la gestion des finances publiques et la supervision bancaire pour limiter les risques budgétaires et financiers pesant sur l’Etat ;
  • modernisant la gouvernance des entreprises publiques et des partenariats publics-privés (PPP) afin d’améliorer la qualité des prestations et de l’investissement public.
Impacts

Au terme des trois sous-programmes (d’ici 2022), les impacts attendus sont :

  • une plus grande transparence de l’information statistique via le site de la Banque centrale et le système de diffusion des données du FMI ;
  • une dépense publique plus efficace via un cadre de dépenses à moyen-terme permettant de piloter les dépenses sur un horizon triennal au sein des ministères et une meilleure supervision des participations financières de l’Etat ;
  • une hausse de l’investissement privé grâce à une réforme de la régulation bancaire permettant l’élargissement des outils d’investissements et d’épargne ;
  • de meilleures performances et prestations des entreprises publiques via l’adoption des nouvelles règles sur la gouvernance d’entreprise afin de limiter les risques portés sur l’Etat et de responsabiliser les gestionnaires.
01/12/2018
Date de début du projet
3 ans
Durée du financement
Secteurs
Tachkent
Localisation
Outils de financement
202 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Ministère des Finances
Agence de participations de l’État
Bénéficiaires
Banque asiatique de développement
Cofinanceurs

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !