Quels sont les liens entre perte de biodiversité et instabilité financière ? Comment les quantifier ? Quelles en sont les implications en termes de politiques publiques, dans les pays développés comme en développement et émergents ?

Nous proposons un cadre analytique pour comprendre la dynamique des risques financiers liés à la biodiversité, insistant sur la complexité et l'incertitude en jeu ainsi que sur la substituabilité limitée du capital naturel. Nous fournissons ensuite des estimations quantitatives des dépendances et des impacts sur la biodiversité dans le cas du système financier français. Enfin, nous fournissons des pistes de recherche futures à travers lesquelles ces estimations pourraient alimenter les évaluations futures des risques physiques et de transition, notamment dans les pays émergents et en développement, en :

- développant une analyse de scénarios liés à la biodiversité adaptée à l'évaluation des risques financiers ;
- appliquant des approches méthodologiques spécifiques pour capturer les effets potentiels en cascade des chocs liés à la biodiversité ;
- travaillant avec des cadres conceptuels et des outils ad hoc tels que les méthodologies de double matérialité et d'alignement sur la biodiversité.

Julien CALAS, Expert biodiversité, AFD
Antoine GODIN, Économiste,
AFD Etienne ESPAGNE, Économiste, AFD
Julien GAUTHEY, Économiste de l'environnement, Office français de la biodiversité
Romain SVARTZMAN, Économiste, Banque de France
Mathilde SALIN, Économiste, ENS
Paul HADJI-LAZARO, Économiste, Paris13-CEPN
Katie LEACH, ShareAction
Nepomuk DUNZ, World Bank
Gilles KLEITZ, Directeur Transition écologique et Ressources naturelles, AFD

collection :
Vidéo
disponible aussi en : fr