• logo linkedin
  • logo email
default image
L’Agence française de développement (AFD) et Expertise France lancent le projet RESOH-LABO, qui s’inscrit dans l’initiative Santé en Commun mise en oeuvre par l’AFD. Ce projet, prévu sur 4 ans, contribuera au renforcement du système de santé congolais.

Le projet RESOH-LABO vise à renforcer les capacités des laboratoires provinciaux, en améliorant l’organisation du réseau de laboratoires à l’échelle provinciale et nationale, ainsi que les capacités de surveillance épidémiologique. Il sera organisé en trois composantes :

  • Renforcement du système de laboratoires de la province du Sud Kivu (qualité des analyses de biologie clinique, accessibilité, fonctionnement, etc.) ;
  • Renforcement de l’organisation et de la gestion de la surveillance épidémiologique et de la riposte dans une approche One Health (santé humaine, animale et de l’environnement) ;
  • Elaboration et diffusion d’un corpus de connaissances, de pratiques et d’évaluation sur les déterminants sociaux et les enjeux de genre dans le cadre de la surveillance épidémiologique et de la sécurité sanitaire.

Le projet s’attachera à la prise en compte des aspects liés au genre et aux droits humains, visant ainsi comme finalité de réduire durablement les inégalités de genre en santé, notamment face au risque épidémique et à ses conséquences.

Financé à hauteur de 8 MEUR par l’AFD, il est mis en œuvre par Expertise France, en étroite collaboration avec les acteurs du système de santé congolais, notamment la Direction Provinciale de la Santé du Sud Kivu. Le Fonds Mondial participera également au projet via un cofinancement parallèle, pour un montant équivalent à celui de l’AFD.

En ciblant le Sud Kivu, ce projet s’inscrit au cœur de la gestion des risques zoonotiques et pandémiques. Mais il pourra aussi s’appuyer et renforcer des acteurs locaux non étatiques, comme la fondation et l’hôpital de Panzi, l’école de santé publique de l’université de Bukavu, ou la quinzaine d’hôpitaux de la province du Sud-Kivu gérée par l’archevêché en délégation de service public.

Le projet RESOH-LABO s’inscrit dans le cadre de la feuille de route franco-congolaise de lutte contre Ebola et les autres épidémies, signée en 2019 par les Présidents français et congolais, mais également dans l’Initiative Santé en Commun mise en œuvre par l’AFD en réponse à la crise Covid.

Ce projet est une illustration de l’engagement de la France à investir dans les biens communs en santé, en particulier la surveillance épidémiologique, pour renforcer les capacités des institutions africaines à répondre aux crises sanitaires d’aujourd’hui et à se préparer à répondre aux risques et crises de demain.


Contacts presse :