• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
jeunes, atelier, insertion professionnelle, Tchad
Pour la jeunesse tchadienne, l’accès à l’emploi est difficile et les perspectives existantes précaires. Le projet entend accompagner les jeunes Tchadiens sur le chemin de l’emploi en structurant le dispositif d’insertion et de formation professionnelle pour rendre les jeunes plus compétitifs sur le marché du travail.
Contexte

La problématique du sous-emploi se pose avec acuité pour la jeunesse tchadienne. Les moins de 25 ans représentent 70 % d’une population en forte progression. Le nombre de jeunes accédant au marché du travail devrait ainsi s’accroître dans les prochaines années et passer de 140 000 par an en 2012 à 210 000 en 2020. Les jeunes qui sortent du système éducatif et de formation ne sont pas suffisamment préparés pour affronter le marché du travail. Trois quarts d’entre eux entrent précocement sur le marché du travail, sans avoir achevé le primaire ou avec un âge inférieur à 15 ans.

La formation professionnelle est à la fois très faiblement développée et en profonde inadéquation avec l’économie tchadienne. Le pays ne dispose pas d’établissements de formation en nombre et en qualité suffisants. Elle est en outre très coûteuse pour les familles tchadiennes excluant de facto la grande masse d’enfants de familles défavorisée. 

Quant à l’apprentissage, reconnu comme une modalité de formation adaptée au marché du travail, offrant une opportunité d’insertion professionnelle réelle qui a fait ses preuves dans de nombreux pays africains, il est très faiblement introduit au Tchad.

Descriptif

Le projet « Porte de l'emploi » entend améliorer l’insertion socio-économique des jeunes tchadiens en situation de vulnérabilité et leurs compétences par la structuration du dispositif d’insertion et de formation.

Il se compose de 3 axes :

  • Insertion socioéconomique des jeunes vulnérables dans 5 villes du pays (N’Djamena, Bongor, Moundou et Sarh) par la mise en place de services d’appui à la formation qualifiante et à l’insertion professionnelle. Le renforcement et le déploiement des Bureaux Formation Emploi permettront d’assurer l’accompagnement des jeunes vulnérables tout au long de leur parcours d’insertion vers l’emploi. Les jeunes bénéficiaires auront accès à des formations qualifiantes adaptées à leur situation socio-économique (formations courtes) et à un accompagnement social permettant d’optimiser leur insertion professionnelle (auto emploi ou recrutement). Cet axe se basera sur le dispositif de l’ONG Essor
  • Développement de la formation par apprentissage formelle (FPA dual) en lien avec les besoins des entreprises sur le territoire national. Cet axe, mis en oeuvre par le Fonds National d’Appui à la Formation Professionnelle (FONAP) permettra de déployer la FPA (Moundou, Sarh, Abéché et Bol via l’implantation d’une antenne du FONAP), d’améliorer et de valoriser les compétences des jeunes Tchadiens sur le marché du travail en optimisant leurs opportunités d’insertion professionnelle. Il a vocation à structurer l’environnement institutionnel de la formation professionnelle par l’expansion de l’apprentissage.
  • Appuis transversaux (suivi du projet, capitalisation, communication).
Impacts
  • 10 Bureaux Formation Emploi mis en place.
  • 2700 jeunes formés dont 400 dans l’agriculture périurbaine.
  • 300 jeunes accompagnés dans la création / consolidation de leur activité génératrice de revenus.
  • Mise en place d’un service public mutualisé d’appui à l’insertion professionnelle (guichet unique).
01/06/2017
Date de début du projet
N’Djamena, Bongor, Moundou, Sarh, Abéché et Bol
Localisation
9 600 000
EUR
Montant du financement
République du Tchad
Bénéficiaires
Cofinanceurs