10 recommandations stratégiques à l’intention des décideurs concernant les banques publiques de développement

publié en novembre 2020
  • logo linkedin
  • logo email
Synthese 10 Recos sur les PDBs

Les grandes préoccupations planétaires, notamment le changement climatique, le déclin de la nature et les inégalités entre les êtres humains, exigent des mesures concertées de grande envergure à tous les niveaux. Le défi consiste à favoriser une transformation structurelle majeure de toutes les économies afin qu’elles accroissent leur productivité, tout en devenant inclusives et à faible intensité de carbone. Qu’elles agissent à l’échelle locale, nationale, continentale ou internationale, les banques publiques de développement (BPD), constituent des instruments clés pour aider les gouvernements à financer une reprise rapide suite à la crise du Covid-19. Il s’agit aussi de transformer à long terme les modèles économiques existants afin qu’ils servent bien mieux les individus et la planète. *

En assurant un financement public direct et en mobilisant des financements privés, les BPD doivent se transformer à l’aide d’outils et d’indicateurs qui leur permettent de sélectionner et soutenir de manière proactive les investissements productifs à long terme, en mettant l’accent sur les opérations à faible intensité de carbone, ainsi que celles qui soutiennent les régions et les individus les plus pauvres. Elles doivent établir une grille d’analyse du développement durable afin de sélectionner les opérations selon des critères qui permettent de maximiser l’impact sur le développement. En ce qui concerne les BPD, les rendements financiers sont importants, mais secondaires. Elles doivent également s’assurer qu’aucun de leurs financements n’encourage des activités qui vont à l’encontre de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment en ce qui concerne le climat et la nature.

Un programme de recherche international a été créé en 2019, soutenu par l’International Development Finance Club (IDFC), l’Agence française de développement (AFD) et la Fondation Ford : Réaliser le potentiel des banques publiques de développement pour atteindre les objectifs de développement durable. Il réunit 28 chercheurs issus de 20 institutions à travers le monde, notamment issus de l'Institut de la nouvelle économie structurelle de l'université de Pékin (INSE) en Chine, des Universités Columbia et de Boston aux États-Unis, de la FERDI et de l’IDDRI en France, d’ODI en Angleterre, du DAES et de la CNUCED du système des Nations unies, ainsi que de banques de développement telles que la BNDES et la BDMG.

Les chercheurs ont rédigé 16 papiers de recherche, en incluant dans chacun d’eux des recommandations clés à l’intention des décideurs afin de renforcer et d’améliorer le rôle ainsi que l’efficacité des BPD dans la promotion d’une transformation structurelle durable et inclusive.

Cette synthèse a été publiée dans le cadre des groupes de travail de l'International Research Initiative on Public Development Banks, et à l'occasion de la 14ème conférence internationale de recherche de l’AFD sur le développement.

pdf : 210.74 Ko
auteur(s) :
Stephany Griffith-Jones
Régis Marodon
Jiajun Xu
pages :
6
disponible aussi en : fr en
210.74 Ko (pdf)
téléchargé 2 fois