• logo linkedin
  • logo email

Ce papier analyse l’impact de différentes politiques publiques sur l'intensification écologique et les inégalités de revenu dans le Bassin arachidier du Sénégal, principale région d’agriculture pluviale du pays. Il s’appuie sur un modèle bioéconomique simulant dans le détail la situation des différents types de ménages agricoles. L’évaluation multicritère d’itinéraires techniques basés sur la gestion intégrée de la fertilité indique que l’intensification écologique est possible avec un usage raisonné des fertilisants minéraux. Les caractéristiques du climat et des sols, le paysage de parc agroforestier et la pratique d’une rotation céréale-légumineuse sont des atouts majeurs contre les risques environnementaux de l’intensification. Les réponses des exploitations simulées aux scénarios politiques testés sont très variables selon le type d’exploitation et la zone agroécologique : dans le nord du bassin, l’aridité limite trop l’efficience de la fertilisation pour qu’il soit pertinent d’intensifier les céréales et il est plus légitime de soutenir la filière arachide, voire de développer les filières d’autres légumineuses à cycle plus court (niébé). 

pdf : 1.76 Mo
auteur(s) :
Françoise Gerard
François Affholder
Ndeye Fatou Mane
Moussa Sall
coordinateur :
issn :
2492 - 2846
pages :
80
numéro :
149
disponible aussi en : fr
1.76 Mo (pdf)
téléchargé 67 fois