• logo linkedin
  • logo email

Plusieurs travaux se sont intéressés à la mesure des inégalités en Côte d’Ivoire, mais très peu concernent les facteurs explicatifs ou les variables motrices des inégalités, ainsi que leur contribution quantitative aux inégalités dans ce pays. Cette étude utilise la méthode de décomposition de l’inégalité basée sur les régressions pour analyser les inégalités en Côte d’Ivoire à partir de données d’enquêtes ménages. En effet, cette méthode permet de quantifier la contribution d’un ensemble de facteurs à l’inégalité, tout en prenant en compte les corrélations entre eux. Nous utilisons l’approche de décomposition de Shapley. Dans l’ensemble, les facteurs contributifs qui expliquent la plus grande proportion de l’inégalité en 2008 sont l’accès à l’eau potable, l’éducation, le milieu de résidence (urbain ou rural), la situation professionnelle et l’accès à l’électricité. En 2015, les facteurs sont essentiellement l’accès à l’eau potable, l’éducation, le type de logement et le milieu de résidence. Ces résultats indiquent que les facteurs déterminants dans l’explication des inégalités en Côte d’Ivoire n’ont pas variés et restent essentiellement l’accès à l’eau potable, l’éducation, l’accès à l’électricité, le type de logement et le milieu de résidence. Les politiques économiques de lutte contre les inégalités devraient donc se focaliser sur l’accès aux infrastructures de base (eau potable et électricité), l’éducation, l’emploi et le logement et cibler les milieux de résidence les plus défavorisés.

pdf : 338.13 Ko
auteur(s) :
Bédia François AKA
Eugène Angbonon KAMALAN
Yéfongnigui Arthur Constant OUATTARA
Nadjaman OUATTARA
Koffi Christian N’DA
Arouna DIALLO
coordinateur :
issn :
2492 - 2846
pages :
22
numéro :
146
disponible aussi en : fr
338.13 Ko (pdf)
téléchargé 96 fois