• logo linkedin
  • logo email

Un récent rapport sur les inégalités au Burkina Faso révèle que des progrès ont été faits au cours des deux dernières décennies, en matière de réduction des inégalités sociales et économiques. Bien que l’accès aux services sociaux ait connu une amélioration, les inégalités de genre, selon le statut économique et régional demeurent encore importantes. L’incidence de la pauvreté a également diminué, mais le niveau des inégalités économiques demeure encore élevé. Avec la pandémie de la Covid-19 que connaît le pays depuis mars 2020, on peut se demander si les inégalités sociales et économiques au Burkina Faso ne connaîtront pas une certaine exacerbation. Cette analyse des inégalités à l’aune de la pandémie est abordée à travers trois secteurs : la santé, l’éducation et l’économie. Dans le secteur de la santé, la pandémie a révélé, une fois encore, les limites du système de santé burkinabè, que ce soit en termes d’infrastructures, d’équipements que de ressources humaines. La psychose autour de la maladie, tant du côté du personnel de santé que de la population, a entraîné une réticence à recourir aux structures modernes de santé. Dans le secteur de l’éducation, la fermeture des écoles et universités pose le problème des acquis au cours de cette année scolaire 2019-2020. A moyen et long terme, c’est tout le défi de la qualité des apprentissages, malgré les solutions de remédiation proposées. Dans un contexte où l’accès à la télévision, à la radio et à l’internet demeure très limité, il est à craindre que les solutions d’offre de contenus pédagogiques dans les médias et en ligne, ne contribuent à exacerber les inégalités entre catégories sociales. Dans le secteur de l’économie, les mesures prises ont non seulement impacté négativement les échanges avec l’extérieur, mais aussi la production et la demande domestiques, particulièrement dans un contexte urbain où une large majorité des emplois sont dans le secteur informel et où plusieurs actifs gagnent leur revenu quasiment au jour le jour. La crise sanitaire a aussi montré le caractère extraverti de l’économie, et des initiatives locales ont dû être prises pour la production d’un certain nombre d’équipements et de biens. En cela, la pandémie pourrait être une opportunité de transformation fondamentale de la structure de l’économie nationale, ce qui pourrait à terme, contribuer à réduire les inégalités.

pdf : 1.78 Mo
auteur(s) :
Jean-François KOBIANE
Bassiahi Abdramane SOURA
Ali SIE
Idrissa OUILI
Idrissa KABORE
Sibi GUISSOU
coordinateur :
issn :
2492 - 2846
pages :
74
numéro :
137
disponible aussi en : fr
1.78 Mo (pdf)
téléchargé 115 fois