• logo linkedin
  • logo email
Le projet aboutira, d’ici fin 2016, au renforcement de l’offre de l’enseignement secondaire général. Il repose sur la construction et la réhabilitation de lycées et une meilleure qualité de l’enseignement dans les disciplines scientifiques.
Contexto

Le taux d’alphabétisation au Mali était de 26 % en 2009. Cette même année, la proportion de réussite au baccalauréat général et technique était de 35 %, contre plus de 50 % en 2008. Les filières scientifiques et techniques sont celles qui enregistrent les plus faibles taux de réussite, avec à peine plus de 20 % pour chacune. En cause, la qualité de l’enseignement dans ces filières. D’autre part, la faiblesse des effectifs dans le scientifique se traduit par une surproduction de bacheliers littéraires orientés ensuite dans les facultés de lettres, droit et histoire, dont les débouchés sont limités.

Descripción

Dans le cadre de son Programme d’investissement sectoriel de l’éducation (Pise), qui entre dans sa troisième phase, le gouvernement souhaite réaliser la construction et l’équipement de quatre lycées publics d’enseignement général à Barouli, Tominian, Djenné et Gourma-Rharous, et la réhabilitation d’un lycée de Bamako. Il s’agit également de renforcer la qualité des établissements via des contrats de performance ainsi que l’appui pédagogique à l’enseignement des disciplines scientifiques.

Impactos

L’éducation possède un taux élevé de rentabilité économique (sur la croissance et la productivité du travail) et sociale (santé, démographie, citoyenneté...). Elle favorise d’autre part la réduction des inégalités :

  • Féminisation des effectifs scolaires.
  • Multiplication des débouchées.
  • Réduction de la pauvreté.
07/07/2010
Fecha de inicio del proyecto
31/03/2016
Fecha de finalización del proyecto
5 ans
Periodo de financiación
Djenné
Lugar
Tipo de financiamiento
8 000 000
EUR
Monto de financiación
Achevé
Estado
Ministère de l’Éducation Nationale
Beneficiarios