• logo linkedin
  • logo email
Africartes
Comment a évolué le continent africain au cours des cinquante dernières années ? Où trouver l’ensemble des données socio-économiques pour suivre l’évolution de l’Afrique, d’un pays, de ses sociétés ? Autant de possibilités qu’offre le site « L’Afrique en cartes » porté par l’Agence française de développement (AFD).

Dans le sillage de la publication de son Atlas de l’Afrique, les économistes de l’AFD souhaitent rendre accessible au plus grand nombre le partage d’une vision inédite de l’Afrique : l’analyse du continent africain à son échelle pleine et entière via un site Web spécialement créé pour l’occasion

Car la plupart des bases publiques de données et des centres d’analyses coupent l’Afrique en deux : elle ne peut y être que du Nord ou subsaharienne. Pionnière du genre, l’AFD est l’une des premières institutions non africaines à avoir fait le choix d’une analyse continentale, « Tout-Afrique ».

Un site pour suivre l’évolution socio-économique du continent

Africartes permet de suivre l’évolution de pays, régions et continents selon 60 indicateurs socio-économiques répartis en 12 catégories : économie, finances publiques, financements extérieurs, secteur bancaire, population, Indicateur de développement humain (IDH)/pauvreté/inégalités, emploi, santé, éducation, accès aux autres services de base, environnement, gouvernance.

Les données sont visualisables sur des cartes continentales ou mondiales paramétrables selon une date précise, ou en comparaison entre deux années afin de mieux percevoir les évolutions de la zone sélectionnée.

Le site www.africartes.fr offre également la possibilité d’affiner la lecture des indicateurs par pays grâce au paramétrage de graphiques permettant, là aussi, de suivre une multitude d’indicateurs d’une année sur l’autre.

Données actualisées en temps réel, accès à tous

Innovation d’Africartes, les indicateurs sont automatiquement mis à jour. Le site repose notamment sur la banque de données DBNomics, qui agrège les données d’un peu plus de 70 instituts à travers le monde (Banque mondiale, OCDE, Banque africaine de développement, etc.).

Autre nouveauté du site, le choix d’une carte représentant plus fidèlement la réalité géographique de l’Afrique. Habituellement représentée par la projection Mercator, qui aplatit les terres les plus proches de l’équateur, la projection choisie pour Africartes est Eckert IV. L’AFD avait déjà fait ce choix de changer le regard sur le deuxième continent émergé dans son Atlas de l’Afrique. Enfin, l’ensemble des cartes, graphiques et données du site sont à disposition de tous et librement téléchargeables.
 

à lire aussi