• logo linkedin
  • logo email
Pour l’agence AFD de Nouméa, l’année 2019 s’est achevée par la concrétisation d’un projet important : la signature d’une convention de prêt entre l’Agence française de développement et l’Association calédonienne des handicapés (ACH). Soit 8,4 millions d’euros qui serviront à financer la construction et l’aménagement d’un nouvel établissement.

En Nouvelle-Calédonie, où les personnes en situation de handicap représentaient 2,7 % de la population en 2016, le manque d’infrastructures dédiées est problématique : on compte seulement 2,6 places d’accueil pour 1 000 habitants, contre 7,4 pour 1 000 en France métropolitaine. L’ACH déplorait ainsi depuis plusieurs années le sous-dimensionnement du centre d’accueil spécialisé pour enfants dépourvus d’autonomie (Cajeda) qu’elle gère à Montravel, à l’ouest de Nouméa. 

Grâce au prêt, le Cajeda pourra emménager à l’automne 2021 à Nouville, en bord de mer, dans un bâtiment neuf de 50 places – contre 31 pour le précédent. Des jeunes de 0 à 25 ans y seront répartis en différentes unités selon leur âge. Ils seront voisins du foyer Reznik, où l’ACH héberge à l’année des adultes à mobilité réduite. Cette mitoyenneté permet à l’association de renforcer son organisation : outre le pôle mutualisable aux deux établissements, réservé à des pratiques diverses (de la détente-relaxation à la musicothérapie), les nouveaux locaux comprendront un espace dédié aux activités associatives.

Pour l’agence de Nouméa, le projet participe à la diversification de l’offre de soins médico-sociale préconisée dans le cadre d’intervention stratégique 2015-2018 pour la Nouvelle-Calédonie.

Nouvelle-Caledonie-handicap
L'ACH fête ses 40 ans avec des bénéficiaires et les plans du futur centre. © Thierry Perron


 

à lire aussi