• logo linkedin
  • logo email
default image
Le directeur général de l’AFD, Rémy Rioux, a signé le 9 avril 2021, en présence de Faure Gnassingbé, président de la République togolaise et Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, une convention de prêt de 40 millions d'euros pour le financement de PERECUT, un projet d’extension du réseau électrique dans les centres urbains du Togo.

Le financement de l’AFD est assorti d’une subvention de 15 millions d'euros mobilisée auprès de l’Union européenne ainsi que d’une subvention de la KfW de 15 millions d'euros. Ce projet a pour ambition de favoriser l’accès à plus de 100 000 ménages, soit de plus de 500 000 personnes, à une électricité fiable.
 

Un projet européen qui s’inscrit dans la stratégie d’électrification togolaise pour un accès universel d’ici 2030

PERECUT est le deuxième projet en cofinancement européen (AFD/KfW/UE) dans le secteur de l’électricité au Togo après le PEREL (projet d’extension du réseau électrique de Lomé), actuellement en cours de déploiement, marquant à la fois la très bonne coopération européenne dans le secteur énergétique au Togo et sa place centrale dans le secteur. La signature de cette convention concrétise le fort engagement de la France, à travers l’AFD, pour la mise en œuvre des priorités togolaises en matières d’accès à une énergie fiable pour tous, dans la perspective de la mise en place du fonds « Électrification pour tous » promu par le gouvernement togolais. 


Apporter une électricité fiable à plus de 500 000 Togolais et réduire les inégalités

Par la réhabilitation, l’extension et la densification des réseaux de distribution de 53 centres urbains du Togo, le projet permettra le raccordement de plus de 100 000 ménages, soit de plus de 500 000 personnes. Le projet contribuera ainsi directement à la réduction des inégalités en matière d’accès des populations aux services de base, en apportant une électricité fiable aux infrastructures sociales dans les villes de l’intérieur, et plus particulièrement dans leurs zones périurbaines. Les acteurs économiques de la zone du projet, quel que soit leur secteur d’activité, pourront accéder à une ressource en énergie électrique plus sécurisée, fiable et pérenne. 

Le projet aura également des impacts positifs pour la CEET (Compagnie d’énergie électrique du Togo), la société nationale de distribution : baisse du niveau des pertes, amélioration de la qualité de service, et amélioration de la gestion financière grâce à l’inventaire et la réévaluation de ses actifs.

« Au Togo, la lutte contre la précarité énergétique constitue un levier de développement prioritaire du gouvernement que le groupe AFD est fier de soutenir au service des populations et des acteurs économiques. Conçu dans le cadre d’un effort européen, avec le cofinancement de l’Union européenne et de la KfW, le projet PERECUT contribuera à réduire les déséquilibres territoriaux par l’extension du réseau électrique de plus de 50 centres urbains, en particulier au Nord du pays, tout en favorisant des vecteurs énergétiques moins émissifs. Cette double vocation environnementale et sociale est un témoignage très concret des engagements "100 % lien social" et "100 % Accord de Paris" de l’AFD », Rémy Rioux, directeur général de l’AFD

La cérémonie de signature fut également l’occasion pour le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian de signer avec son homologue Robert Dussey un protocole d’accord relatif aux modalités opérationnelles du projet « Talents en Commun ». Projet régional financé par l’AFD à travers une subvention d’1,5 million d'euros et mis en œuvre par Expertise France, le dispositif permettra de valoriser les compétences des diasporas, en réponse à des besoins en expertise en identifiés par les pays africains partenaires, en particulier au Togo, pays pilote. 


Contacts presse : Anne Barthélemy