• logo linkedin
  • logo email
Lancement du projet PACAJ, Tchad
Le 8 février 2023 a eu lieu à N'Djaména le lancement des travaux du Projet d’aménagement du Canal des jardiniers (Pacaj), financé à hauteur de 15 millions d'euros par l’Agence française de développement. La cérémonie de lancement s’est tenue sous le haut patronage du président de la République, chef de l’État, le général Mahamat Idriss Deby Itno, représenté par le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme. Cette réhabilitation du canal améliorera les conditions de vie des populations riveraines.

Le Canal des jardiniers, d’une longueur de 2 km environ, constitue une véritable coulée verte au sein de plusieurs quartiers centraux de N’Djaména. Plusieurs facteurs perturbent le fonctionnement de ce canal de drainage et de son bassin-versant parmi lesquels le délabrement du réseau des collecteurs secondaires, le déversement d’ordures et une végétation envahissante. La qualité de vie des 150 000 personnes vivant aux abords du canal, devenu le réceptacle des ordures et des eaux usées, ne cesse de se dégrader. Par ailleurs, l’accès aux services urbains reste limité. 

Le projet d’aménagement du Canal des jardiniers (Pacaj) ambitionne ainsi d’améliorer les conditions de vie des populations riveraines. Le Pacaj prévoit la réalisation d’infrastructures portant sur la réhabilitation du canal et la gestion des déchets solides, la mise en place d’équipements de proximité sur les emprises libérées par le reprofilage du canal et le renforcement de capacités des équipes municipales et des acteurs en charge de l’entretien des équipements mis en place par le projet. 


Tout savoir sur l'action de l'AFD au Tchad


Au-delà de l’objectif d’assainissement et d’amélioration de la salubrité de la zone, ce projet cherche à créer un espace de convivialité et de mieux-vivre ensemble avec des équipements commerciaux, sportifs et de loisirs, dans un cadre paysager rénové. Ainsi seront aménagés un marché pour les fruits et légumes, dix terrains de sport, un centre polyvalent socioculturel, un pôle pilote de propreté ou encore des espaces maraîchers avec la plantation de 1 400 arbres et la mise en place d’un éclairage public le long du canal.

Face aux changements climatiques, le Pacaj contribue au développement de la résilience de la capitale du Tchad avec des infrastructures de lutte contre les inondations et de gestion durable des déchets, tout en accentuant le verdissement des zones urbaines. Il place au cœur des réalisations les populations et le renforcement des capacités des acteurs en charge de la gestion des services urbains.