• logo linkedin
  • logo email

Sollicitée par les autorités de la République du Congo pour soutenir la mise en œuvre du Plan national de riposte à l’épidémie de Covid-19, la France, via l’Agence française de développement (AFD), s’est engagée à mobiliser en urgence des ressources.  
 
L’AFD a ainsi officialisé, le 31 mars, avec la ministre de la Santé et la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire (MASAH), trois accords de financement pour un montant total de près de 600 millions de Francs CFA (910 000 €) en don.
 
Le premier accord, d’un montant de 229 millions FCFA va permettre au CHU de Brazzaville d’acquérir des équipements et consommables médicaux de première nécessité pour faire face au développement de l’épidémie.
 
Le second accord, trouvé dans le cadre du projet Telema (un projet d'appui à l'inclusion productive des personnes vulnérables) pour un montant de 168 millions FCFA, permettra au ministère des Affaires sociales et de l’Action humanitaire de réaliser au plus vite des opérations de communication sur les modes de contamination et les gestes barrières auprès des populations congolaises sur l’ensemble du territoire. 
 
Enfin, toujours à travers le projet Telema, un troisième accord a été conclu pour apporter une aide de 200 millions de FCFA à la prise en charge alimentaire, pendant un mois, de 5 000 personnes vulnérables, principalement des enfants et des personnes âgées au sein d’institutions sociales, comme les crèches, les orphelinats et les hospices, localisées à Brazzaville, Pointe-Noire et dans le département du Pool.

En lien avec les autorités congolaises, l’AFD continue d’identifier d’autres actions de court et moyen terme afin de soutenir le plan national de riposte contre le Covid-19, d’atténuer l’impact économique et social de la pandémie et de contribuer au renforcement du système sanitaire congolais.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !