• logo linkedin
  • logo email
default image
L’Agence française de développement (AFD) mobilise 5,3 millions d’euros pour appuyer le ministère de la Santé publique cubain (MINSAP) dans sa lutte contre la pandémie de Covid-19. Concrètement, ce sont 76 respirateurs, 180 000 kits de protection et des fournitures pour le développement des tests de diagnostic qui ont été fournis.

Avant même l’apparition de la pandémie, l’AFD avait accordé au gouvernement cubain un prêt de 24 millions d’euros en juillet 2019 pour le renforcement des capacités de trois institutions de santé : l’Institut Pedro Kourí (IPK, aujourd’hui en première ligne dans la lutte contre le Covid-19), l’Institut de néphrologie (INEF) et l’Institut national d’hygiène, d'épidémiologie et de microbiologie (INHEM).

En mai 2020, suite à l’urgence liée au Covid-19 et à la sollicitation du MINSAP, l’AFD a accepté de réaffecter une partie du financement prévu afin de permettre l’achat urgent de matériel de protection et de respirateurs destinés à l’IPK et aux hôpitaux des provinces les plus affectées.

Agilité dans l’urgence

Selon le docteur Duran, directeur de l’épidémiologie du MINSAP et chef du projet AFD, « l’acquisition de ces équipements permet de répondre à plusieurs besoins urgents : d’une part à garantir la protection du personnel soignant et d’autre part à assurer les soins en salles de réanimation pour les patients en état critique ou grave, ce qui s’inscrit dans le cadre du plan de prévention et de contrôle du Covid-19 de notre pays ; c’est en cela une aide précieuse pour faire face à la pandémie. » 

Pour l’ambassadeur de France à Cuba Patrice Paoli, « grâce à l'Agence française de développement, il a été possible d'apporter une aide d'urgence à nos partenaires cubains dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Cela témoigne de la proximité de nos relations et de notre solidarité. En outre, nous poursuivons le travail structurel à long terme avec l'Institut de médecine tropicale Pedro Kourí, l'Institut de néphrologie et l'Institut national d'hygiène, d'épidémiologie et de microbiologie pour le développement de leurs capacités. »

En 2020, l’appui de l’AFD au MINSAP devrait encore se renforcer, notamment à travers le financement d’un partenariat avec l’Institut Pasteur, en association avec l’Institut de recherche en santé, environnement et travail (IRSET) et l’École des hautes études en santé publique (laboratoire LERES), ainsi qu’avec la mobilisation d’une subvention de l’Union européenne pour accroître le volume d’équipements financés. Par ailleurs, l’AFD travaille également avec l’institut Finlay, avec lequel elle prépare le financement d’un projet visant à développer ses capacités de recherche de production et d’exportation de vaccins. 

La santé, mais pas seulement

En plus du secteur de la santé, l’AFD accompagne le gouvernement cubain depuis fin 2016 dans la mise à niveau de ses infrastructures (eau, assainissement, transports) ainsi que dans sa transition vers un modèle économique soutenable en promouvant des pratiques agricoles durables (élevage, banque verte) et le développement des énergies renouvelables (biomasse, éolien). Elle a déjà engagé plus de 100 millions d’euros à Cuba et prévoit d’augmenter ses financements les prochaines années.