• logo linkedin
  • logo email
Des élèves visitent la station de traitement de Ggaba, à Kampala
Vendredi 17 janvier, l’équipe de l’Agence française de développement (AFD) en Ouganda a organisé une journée de sensibilisation aux enjeux du développement pour un groupe d’élèves du collège et lycée de l’école française de Kampala.

Au programme de cette initiative lancée dans le cadre du mandat de l'AFD sur la sensibilisation du grand public aux défis liés au développement : une visite de la station de traitement d’eau potable de Ggaba, dont la réhabilitation récente a été financée par l’AFD. L’accueil a été assuré par notre partenaire, le National Water and Sewerage Corporation ougandais (NWSC).  

La station de Ggaba est la seule à ce jour qui alimente en eau potable l’agglomération du grand Kampala – capitale du pays – et ses quatre millions d’habitants. Les visiteurs ont ainsi saisi l’enjeu de sécurité, d’approvisionnement en eau et de qualité de l’eau pompée dans la source en eau douce la plus évidente pour la région : le lac Victoria, le plus vaste d’Afrique.

Les élèves ont ainsi visité le centre de contrôle à distance de la station de traitement d’eau potable ; ils sont allés au plus près de la prise d’eau au bord du lac, puis ont vu les différentes étapes du cycle de traitement de l’eau depuis le lac jusqu’au réservoir d’eau potable, en passant par le centre de formation de NWSC ou encore les pompes, le laboratoire et les lieux de stockage des produits chimiques nécessaires au traitement de l’eau.

Une visite immersive qui leur a montré concrètement les enjeux de protection et de préservation de la ressource en eau, de sa qualité, du problème du gaspillage ainsi que celui des déchets urbains jetés un peu partout en ville et qui finissent dans le lac, en bordure de la capitale.

Après la visite, les élèves ont effectué un passage par les bureaux de l’AFD, au sein de l’ambassade de France, où le directeur de l’agence a présenté avec des mots simples les enjeux de développement, le rôle de l’AFD pour un monde en commun, la façon participative avec laquelle nous travaillons et quelques exemples de projets en cours en Ouganda.

Il s’agit de la deuxième édition après une première visite en janvier 2019. La nouveauté cette année : l’ambassade a souhaité se joindre à nous pour présenter ses services (consulat, chancellerie, défense, service de coopération et d’action culturelle, service économique) aux élèves : de quoi créer des vocations pour les générations de demain.

à lire aussi