• logo linkedin
  • logo email
thé récolté, Laos
Endémique des forêts montagneuses du nord, le thé a été identifié par le gouvernement lao comme une culture de niche à développer, représentant un fort potentiel pour le développement économique. Après plus de 20 ans d’appui à la filière café, l’AFD a été sollicitée pour appuyer la filière thé.
Contexte

Au Laos, le thé est principalement cultivé dans les zones montagneuses du Nord, particulièrement pauvres et reculées et où vivent de nombreuses minorités ethniques. Le niveau d’organisation des filières et d’intensification des cultures est très variable mais toutes les plantations sont gérées par des petits producteurs et le marché est très largement dominé par les acheteurs chinois. Appuyer la structuration de la filière à l’échelle nationale constitue une double opportunité : augmenter durablement le revenu et l’emploi dans les zones reculées et proposer des alternatives au marché vers la Chine en diversifiant les débouchés.

Descriptif

Le projet comprend deux composantes : 

  • La première vise à structurer la filière au niveau national avec la mise en place d’une alliance interprofessionnelle du thé regroupant de façon paritaire les producteurs, le secteur privé et les autorités.
  • La seconde appuie le développement d’une coopérative dans la province de Bokéo et de groupements de producteurs en province de Sayaboury, aussi bien sur les enjeux organisationnels, de production durable, de transformation, d’accès au marché via des certifications biologique et/ou équitable, notamment au travers d’un partenariat avec la société coopérative française Ethiquable.
Impacts

Le projet vise à appuyer le développement économique de la filière (augmentation de la production, recettes d’exportation, revenus aux producteurs) et la certification équitable et biologique, permettant d’accroître la valeur ajoutée et d’améliorer la répartition de cette valeur au profit des producteurs et des communautés.

Une attention particulière est portée aux femmes afin de pérenniser leurs emplois et leur place dans la structuration de la filière.

Sur le plan environnemental, la gestion des forêts et des théiers et le développement de pratiques agroforestières durables permettent de protéger les ressources. Diversifier la production agricole permet par ailleurs de renforcer les capacités d’adaptation des populations face au changement climatique. 

06/01/2019
Date de début du projet
01/01/2022
Date de fin du projet
3 ans
Durée du financement
National, Bokéo, Sayaboury
Localisation
Outils de financement
1 500 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
République démocratique populaire Lao
Bénéficiaires