• logo linkedin
  • logo email
Former les Cambodgiens aux métiers d'encadrement dans le secteur du textile - Image -
Dans le secteur textile, essentiel pour l'économie et l'emploi au Cambodge, les postes d’encadrement intermédiaire et de direction sont occupés par des expatriés asiatiques, faute de qualification suffisante de la main-d’œuvre locale. Le projet doit créer un centre de formation aux métiers du textile permettant notamment un meilleur accès à ces postes pour les Cambodgiens.
Contexte

Le secteur du textile-habillement (TH) est l’un des piliers économiques du Cambodge : il génère plus de 70 % des exportations, compte pour 18 % dans le produit intérieur brut (PIB), représente 77 % de la valeur ajoutée industrielle et emploie 312 000 personnes en octobre 2010 (37 000 en 1990). L’industrie de la confection cambodgienne est spécialisée dans les opérations d’assemblage (cut, make, trim). Les étapes en amont et en aval (design, marketing, etc.) du processus de production sont réalisées par les donneurs d’ordre qui sous-traitent la production au Cambodge. La plupart des employés sont des jeunes femmes sans qualifications initiales. Deux tiers d’entre elles ont entre 18 et 25 ans (United States Agency for International Development, USAID, 2006). Les superviseurs (middle management) sont des collaborateurs expatriés asiatiques, ce qui est source de tensions et de problèmes de management dans les entreprises.

Descriptif

La création de l’Institut de formation cambodgien aux métiers du textile/habillement (Cambodian Garment Training Institute, CGTI) suppose la construction et la mise en place d’un établissement et des équipements nécessaires au futur centre de formation, ainsi que d’un dortoir pour les étudiants. L’institut se trouvera dans la zone économique spéciale de Phnom Penh (ZESPP) située près des usines textiles. Des services d’aide technique seront apportés pour accompagner le démarrage du projet et former le personnel de formation du futur institut. Le CGTI devrait permettre, chaque année, la formation de 240 jeunes professionnels en formation initiale et l’amélioration des compétences de 1 600 employés du secteur par des formations continues. Le centre serait accrédité par le ministère du Travail et de la Formation professionnelle et reconnu comme une institution de formation privée, dont la valeur et la qualité des diplômes délivrés serait reconnues par les autorités nationales. Le projet est porté par l’Association de l’industrie textile et de l’habillement du Cambodge (GMAC), un regroupement professionnel non lucratif cambodgien qui représente le secteur et comprend plus de 650 membres et sociétés d’habillement.

Impacts

L’amélioration des compétences du personnel des usines devrait conduire à un accroissement notable de la productivité du secteur et celui du niveau d’éducation et de qualification des employés actuels et futurs, en leur offrant de nouvelles opportunités professionnelles ainsi qu’un niveau de salaire et de responsabilité plus élevé. Le centre de formation constitue une première en Asie du Sud-Est et devrait initier une réflexion plus large sur l’articulation possible entre secteurs public et privé dans les systèmes éducatifs et de formation.

03/12/2012
Date de début du projet
15 ans
Durée du financement
Phnom Penh
Localisation
Outils de financement
3 260 000
USD
Montant du financement
En cours
État
GMAC
Bénéficiaires