• logo linkedin
  • logo email
L’Agence Française de Développement finance la modernisation par l’opérateur national électricité du Cambodge (EDC) des outils de communication et de gestion du réseau de transmission national, ainsi que du réseau de distribution de la région de Phnom Penh.
Contexte

Au Cambodge, l’extension du réseau d’eau et d’électricité s’est fait au dépend des zones rurales et des petites villes. Les investissements publics restant faibles dans ces zones, ce sont de Petites Entreprises qui ont investi dans ces secteurs pour approvisionner ces villages et villes exclus des réseaux principaux.  

Ces petits opérateurs d’eaux et d’électricités sont contraints par la difficulté de trouver des financements adaptés auprès de banques pour financer les investissements nécessaires pour la construction des infrastructures de traitement d’eau adaptées à une large couverture de service ou par le déploiement de lignes moyenne et faible tension pour approvisionner les villes rurales et améliorer le taux de couverture des villages excentrés. 

Les principaux obstacles rencontrés par les Petites Entreprises pour obtenir des financements sont les suivants :

  1. Les entrepreneurs disposent de capacités financières (épargne familiale ou apports des membres dans le cas des structures associatives) limitées ne leur permettant pas de structurer une demande de financement qui puisse être présentable aux banques,
  2. Le secteur bancaire est peu présent sur le secteur des PME/TPE, et est par conséquent très exigent sur les collatéraux demandés,
  3. Le recours à l’endettement demeure peu pratiqué par ces opérateurs. Cela résulte de la forte inadéquation entre leurs besoins et l’offre de prêts des établissements financiers locaux (taux d’intérêt élevés, garanties excessives, maturités trop courtes) et de la difficulté pour les petits entrepreneurs à produire des dossiers de demande de financement exploitables, faute de documentation comptable suffisante ou de capacité à réaliser une analyse financière de leur projet.

 

Descriptif

Dans l’objectif d’étendre l’accès à l’eau et à l’électricité dans les zones mal-desservies, le projet de l’AFD avait pour but de répondre à ces contraintes en :

  • Permettant l’émergence d’une offre de financement adaptée aux besoins des petits opérateurs d’eau et d’électricité au travers d’une ligne de crédit et une garantie de portefeuille ARIZ auprès d’une banque locale, la Foreign Trade Bank (FTB)
  • Soutenant la FTB (i) dans le développement d’un portefeuille de projets d’eau et d’électricité, et (ii) dans la réalisation des procédures de due-diligence pour assurer la soutenabilité des projets et la gestion du risque.
  • Mettant en place un mécanisme de subvention pour encourager la connexion des ménages pauvres au réseau d’eau et l’amélioration de la qualité des services offerts par les distributeurs d’eau.
  • Formant les petits opérateurs d’eau et d’électricité pour qu’ils construisent et opèrent leurs infrastructures efficacement.

L’architecture du projet et son mode opératoire ont été pensés pour  répondre aux enjeux de chacune des parties prenantes.

Impacts

Grâce aux financements de l’Union Européenne et de l’AFD, ce sont 47 petits opérateurs d’eau et d’électricité de 18 provinces du Cambodge qui ont été soutenus améliorant les services d’accès à l’eau pour 40,000 foyers et à l’électricité pour 27 285 foyers.

Le soutien technique apporté par l’assistance technique a permis aux opérateurs d’obtenir le financement nécessaire pour développer leurs infrastructures (27 usines de purification d’eau et 1040 km de lignes électriques déployés/rénovés, 91 nouveaux transformateurs).
Le coordinateur technique estime que ces nouvelles infrastructures ont un potentiel de couverture de  95 000 foyers dans le secteur de l’eau et 70 000 foyers dans le secteur de l’électricité.

Dans le cadre du programme, ce sont aussi 900 villages qui ont bénéficié des campagnes de sensibilisation, quatre workshops organisés à l’échelle nationale, deux associations professionnelles soutenues

La ligne de crédit de l’AFD a permis de financer les investissements de ces 47 opérateurs d’eau et d’électricité pour un montant de 10,42 M USD (7,6 MUSD pour les SWE et 2,8 MUSD pour les REE). Ces 10,42M USD ont eu un fort effet levier, générant 31 M USD investissements au total.

En parallèle, l’assistance technique fournit à la FTB lui a permis d’améliorer ses pratiques et renforcé ses capacités en management du risque : développement une politique ESRM, mis en œuvre une nouvelle politique LAB/FT, et création d’une division de management du risque. Depuis la fin du projet, la FTB continue de financer les petits opérateurs sur ses propres fonds. Cela témoigne de l’impact de l’assistance technique,  l’ayant convaincu de poursuivre le développement de son portefeuille dans ces secteurs aux mêmes conditions. 

Ce projet était à la fois un pilote pour le pays et une initiative innovante pour l’AFD. Il  a permis de démontrer que ces petites entreprises privées généraient des impacts sociaux importants et qu’il était possible pour une institution financière locale de développer une offre de financement adaptée pour ce type d’entreprises.

01/01/2019
Date de début du projet
01/01/2023
Date de fin du projet
4 ans
Durée du financement
Secteurs
Phnom Penh
Localisation
Outils de financement
25 000 000
EUR
Montant du financement
Electricité du Cambodge (EDC)
Bénéficiaires
Union européenne
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.