• logo linkedin
  • logo email
Un parc éolien de 14 MW sur la commune de Grand Rivière, Martinique, projet AFD
Pour atteindre les objectifs nationaux de réduction des émissions de gaz à effets de serre, la collectivité territoriale de Martinique et l’État ont établi en 2015 une programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui fixe un objectif de 50 % d’énergie renouvelable dans le mix électrique martiniquais. L'AFD contribue à cet objectif en soutenant la construction d'un parc éolien de 14 MW à Grand Rivière dans le nord de la Martinique.
Contexte

L’AFD soutient les projets en lien avec les énergies renouvelables (intermittentes ou non, avec ou sans stockage) dans les zone non interconnectée telles que la Martinique. Sur l’île, la majorité de l’électricité produite est encore d’origine thermique. Aussi, le territoire prévoit de continuer à se doter de nouvelles installations permettant d’augmenter la part du renouvelable dans le mix énergétique.

Descriptif

Le projet, soutenu à hauteur de 9,1 millions d'euros par l’AFD, a pour objectif de diversifier les sources d’approvisionnement électrique de la Martinique via la construction et l’exploitation d’une ferme éolienne, d’un dispositif de stockage, et d’un système anticyclonique, sur une durée de 15 ans. 

Le projet est implanté sur une plantation cannière de 60 hectares située à Grand Rivière au nord de l’île. Son exploitation se fait conjointement avec l’activité agricole du site.

La mise en service du site a débuté le 14 janvier 2019. GRESS devient ainsi la plus grande unité éolienne avec stockage des Antilles françaises raccordée en un point unique du réseau. La puissance du parc est de 14MW, avec un stockage de 5,3 MWh et 37 GWh d’électricité produite par an.

Impacts

Les éoliennes de GRESS (14MW) concourent à sécuriser une production électrique et permettent de satisfaire une consommation moyenne de 10.000 foyers martiniquais (près de 5 % de la population).

L’électricité ainsi produite permet d’économiser 8500 tonnes de fuel par an, et de réduire de 28 000 tonnes les émissions de CO2 par an. Le parc éolien de Grand Rivière contribue à la décarbonation du mix énergétique martiniquais en augmentant la capacité de production d’énergie renouvelable de 15 %.

Les batteries permettent de lisser la production éolienne pour optimiser l’injection en fonction des besoins du réseau électrique Le dispositif anticyclonique permet quant à lui de placer les éoliennes en sécurité, face au vent, en cas de besoin.

01/01/2019
Date de début du projet
17 ans
Durée du financement
Secteurs
Grand Rivière
Localisation
Outils de financement
9 125 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
SAS GRESS
Bénéficiaires

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !