• logo linkedin
  • logo email
Projet Ganare
Au Mexique, limiter les effets néfastes du secteur agricole sur l'environnement est un énorme défi. L'AFD soutient le Fonds mexicain pour la conservation de la nature (FMCN) dans la conception d’un projet pour le financement de projets d’élevage durable dans quatre États fédéraux du Mexique.
Contexte

Au Mexique, le secteur de l'élevage fait vivre 27 millions de personnes, et représentait 6,45% du PIB en 2013. L'élevage occupe plus de la moitié du territoire mexicain. Ces dernières décennies, l’intensification des pratiques d’élevage a eu un impact significatif sur l'environnement et a engendré des pollutions de l'eau et de l'air, une dégradation des sols et une réduction des surfaces forestières. Le secteur contribuait en 2018 à 6 % des émissions de CO2, 80% des émissions de CH4, et 14% de celles de N2O.

Pour de nombreux petits éleveurs indépendants, les avantages à long terme d'investir dans une entreprise d'élevage durable et régénératrice ne sont pas toujours bien perçus.

Descriptif

Le projet GANARE visait à réaliser plusieurs études préparatoires, qui servent de base à deux programmes de transformation des systèmes d'élevage vers des modèles économiques régénératifs (favorisant la régénération des sols et de leur biodiversité) et durables. Elle fut menée dans les États du Chiapas, Chihuahua, Jalisco et Veracruz et s’articulait autour de trois axes :

  • Renforcer les réseaux au sein des communautés d’éleveurs et des personnes impliquées dans la conservation de l'environnement afin de mieux partager les expériences et les pratiques durables ;
  • Fournir une assistance technique pour définir dans des zones pilotes les meilleures pratiques de gestion pour la transition vers un élevage durable ;
  • Concevoir et faciliter l’accès à des mécanismes financiers publics et privés novateurs permettant aux éleveurs de passer à un élevage durable.
Impacts

Le projet servait de base préparatoire aux programmes CONECTA (financé par le Fond pour l'environnement mondial) et RIOS (financé par le Fond vert pour le climat).

Ces programmes favorisaient l'adoption de pratiques plus durables dans l'élevage, qui permettaient de régénérer les terres dégradées. Ils encourageaient le financement de ces nouveaux modèles par les banques, en démontrant leurs avantages environnementaux et économiques. La valorisation du rôle des femmes était également un objectif fort de ces projets.

14/11/2018
Date de début du projet
États du Chiapas, Chihuahua, Jalisco et Veracruz
Localisation
Outils de financement
500 000
EUR
Montant du financement
Achevé
État
FMCN (Fondo Mexicano para la Conservación de la Naturaleza)
Bénéficiaires

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !