• logo linkedin
  • logo email
Réhabilitation de l'hôpital public de la Quarantaine de Beyrouth, Liban
Le système de santé libanais est fortement affecté par les crises socio-économique, épidémiologique, et politique qui touchent le pays. Dans ce contexte, l’AFD soutient le renforcement des structures publiques et l’accès aux soins de santé, notamment pour les plus vulnérables.
Contexte

L’hôpital public de la Quarantaine a subi un fort impact de l’explosion du port de Beyrouth survenue le 4 août 2020. Sa reconstruction est d’autant plus nécessaire qu’il constitue une offre de soins remarquable au Liban, notamment avec son service pédiatrique ouvert en 2016. Doté d’une expertise de haut niveau dans le champ restreint de la périnatalité, cet hôpital est destiné à prendre en charge les populations les plus vulnérables, notamment en néonatalogie. Le projet porte sur la réhabilitation des dommages occasionnés au nouveau bâtiment de l’hôpital, qui était en cours de construction avant l’explosion, et sur l’achèvement des travaux dans le respect des normes environnementales, afin de permettre une réouverture des unités de soins en 2022.

Descriptif

Le projet est cofinancé par une subvention de l’AFD (2 millions d'euros) et par des fonds de l’UNICEF (1,67 million de dollars) qui en assurera la maitrise d’ouvrage. L’hôpital de la Quarantaine disposera à terme d’infrastructures et de moyens pour assurer à nouveau un service d’excellence. Le nouveau bâtiment offrira des unités de pédiatrie, d’obstétrique et de maternité, de chirurgie, de soins intensifs, ainsi qu’un centre de soins de santé primaire. À la réhabilitation de ces cinq services s’ajoutera celle de bureaux administratifs et du hall d’entrée, ainsi que d’une zone technique en sous-sol. L’hôpital aura alors une capacité de 90 lits, répartis en 90 lits mères/enfants et 30 lits pour les adultes.

Impacts

Le nouvel hôpital public de la Quarantaine profitera avant tout à une population libanaise et réfugiée de quartiers très vulnérables, et également à l’ensemble des habitants de Beyrouth et de la région. Environ 500 000 personnes auront ainsi accès à l’hôpital, dont 150 000 enfants. Cette nouvelle capacité devrait permettre 1 600 à 2 000 hospitalisations et plus de 25 000 consultations par an.

01/01/2021
Date de début du projet
3 ans
Durée du financement
Beyrouth
Localisation
Outils de financement
Programme de financement
2 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Hôpital public de la Quarantaine
Bénéficiaires
UNICEF
Cofinanceurs

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !