• logo linkedin
  • logo email
image générique AFD
En cherchant à préserver les ressources naturelles, à maintenir l’authenticité socioculturelle et le bien-être des communautés d’accueil, la station balnéaire de Taghazout Bay s'inscrit dans une approche intégrée et volontariste d’aménagement du territoire. Elle fait figure de modèle de promotion du tourisme durable.
Contexte

Depuis le lancement du plan stratégique national « Vision 2010 » en 2001, le secteur du tourisme au Maroc contribue de manière décisive à son équilibre macro-économique, en apparaissant comme : le premier contributeur de la balance commerciale (31 % des exportations), le deuxième créateur d’emplois (500 000 emplois directs et 1,9 million d’emplois indirects), le quatrième contributeur du PIB (8,6 % du PIB total en 2013).

Le nombre de touristes internationaux au Maroc est ainsi passé de 4,4 millions en 2001 à 10 millions en 2013, soit une croissance annuelle moyenne de 8,5 %, très supérieure à la moyenne mondiale. La nouvelle stratégie « Vision 2020 » a été mise en place pour renforcer le secteur en tant que moteur du développement économique, social et culturel, avec l’ambition de faire du Maroc l’une des vingt plus grandes destinations mondiales et une référence en matière de développement durable.

S’inscrivant dans une approche intégrée et volontariste d’aménagement du territoire, elle a considéré dès sa conception un modèle de promotion du tourisme durable : préservation des ressources, maintien de l’authenticité socioculturelle et bien-être des communautés d’accueil. La station de Taghazout Bay figure parmi les projets phares de cette stratégie touristique.

Descriptif

Le projet a été confié à la Société d’Aménagement et de Promotion de la Station de Taghazout (SAPST), dont le capital a été constitué sous forme de partenariat public privé (75 % public, 25 % privé). S’étendant sur une superficie de 615 ha en front d’une bande côtière de 4,5 km de plages au nord d’Agadir, le site de Taghazout sera composé d’infrastructures touristiques et résidentielles, d’une médina et d’une coopérative d’arganier.

Les premiers établissements touristiques ont ouvert courant 2015 (un hôtel comprenant une académie de golf et un village de surf). La livraison des premières unités résidentielles est programmée pour 2017. Le projet prévoit également des académies sportives (foot, tennis, surf, etc.) en faveur des jeunes populations de la région et des sportifs nationaux et internationaux de haut niveau.

L’ambition de la SAPST est de faire de Taghazout Bay une référence au Maroc en adoptant des principes de développement durable dans la conception urbanistique et le développement des différentes composantes du projet ainsi que dans la création d’activités à forte valeur ajoutée et génératrices d’emplois. La SAPST souhaite ainsi assurer la réussite de l’insertion du projet dans son environnement naturel, en développant seulement 10 % de sa superficie.

La SAPST s’est également engagée dans une démarche volontariste de certifications concernant toutes les phases du projet (de la conception à l’exploitation). Ainsi, elle est la première structure à avoir obtenu à l’échelle internationale la certification « HQE aménagement ». La station de Taghazout Bay sera réalisée sur une période de 10 ans, en 3 phases. Le coût de l’investissement s’élève à 10 milliards de dirhams, dont 6 milliards de dirhams seront portés directement par la SAPST. L'AFD a accordé à la SAPST un prêt de 20 millions d’euros pour le financement partiel de son programme d’investissement.

Impacts
  • Accompagnement du développement économique de la région d’Agadir avec la création de 20 000 emplois directs et indirects.
  • Intégration des besoins des populations locales au projet : équipements publics et logements au niveau des zones de connexion entre la future station et les villages limitrophes, opportunités d’emplois et de formation, réalisation d’une coopérative d’arganier pour les femmes de la région, etc.
  • Respect et valorisation de l’authenticité socio-culturelle de la région.
  • Préservation de la biodiversité et optimisation de la gestion des ressources naturelles, avec notamment la réutilisation des eaux usées.
  • Promotion de l’efficacité énergétique et d’une consommation responsable.
02/12/2014
Date de début du projet
Agadir
Localisation
Outils de financement
20 000 000
EUR
Montant du financement
Société d'Aménagement et de Promotion de la Station de Taghazout
Bénéficiaires