rapport-activite-responsabilite-societale-2024

Ceci est une page test pour le RARES
  • logo linkedin
  • logo email
Centrale hydroelectrique de Tamarin Falls

RARES
2024

Rapport d’activité et de responsabilité environnementale & sociétale

 
Rémy RIOUX

Editorial

Rémy RIOUX Directeur général du groupe AFD
En soutenant et diffusant les solutions de développement durable qui naissent aux quatre coins du monde : en Afrique du Sud, au Vietnam ou au Sénégal dans des Partenariats pour une transition énergétique juste (JET-P) ; au Brésil ou au Rwanda pour des systèmes financiers durables ; au Kazakhstan pour la préservation de la ressource en eau ; en Papouasie–Nouvelle-Guinée ou dans le bassin du Congo pour la protection des forêts et des réserves de biodiversité…

Editorial

01Bilan
stratégique
2023

 

Tenir la promesse du groupe AFD,
s’engager ensemble

Face aux bouleversements géopolitiques, environnementaux et sociétaux majeurs, le groupe AFD se positionne comme un acteur incontournable de la construction d’un monde plus juste et plus durable.

 
 

La consolidation des synergies opérationnelles sur le terrain

Le groupe AFD (Agence Française de Développement, Expertise France, Proparco) est présent dans plus de 160 pays et 11 départements, régions et collectivités d’Outre-mer avec 4 500 collaborateurs, dont plus de 2000 sur le terrain.

Austerlitz : un nouveau siège pour le Groupe

  • Un nouveau bâtiment doté d’une ferme photovoltaïque qui permettra de répondre à 50 % de ses besoins électriques.
  • Le chauffage et la climatisation sont issus d’énergies vertes.
  • L’écomobilité est encouragée, grâce à la mise à disposition de 1 000 places de vélo réservées, et un choix de localisation idéale en termes de connexion de transports.
  • Une végétalisation conséquente, avec des espaces en toiture dédiés à l’agriculture urbaine et à la biodiversité, et le renforcement des espaces verts de proximité par la plantation d’arbres.
 

Chiffres
clés du
siège

Chiffres clés du siège

  • 2800 COLLABORATEURS RÉUNIS
  • 80 % DES DÉCHETS DE CHANTIER VALORISÉS
  • 200 ARBRES PLANTÉS
  • 5000 m² DE PLANCHER BOIS
  • 1500 m² D’AGRICULTURE URBAINE
  • 50 % DES BESOINS ÉLECTRIQUES COUVERTS PAR UNE FERME PHOTOVOLTAÏQUE

Un groupe au service
de l’innovation

Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM)
Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM)

Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) entend renforcer son action pour promouvoir l’innovation en faveur de la protection de l’environnement mondial et du développement durable dans les pays en développement.

Cinq thématiques prioritaires identifiées :
1. Conservation et valorisation de la biodiversité
2. Résilience des écosystèmes aquatiques
3. Gestion durable des territoires agricoles et forestiers
4. Adaptation et transition bas carbone des villes et territoires
5. Solutions circulaires et lutte contre les pollutions

 

Le FFEM
en 2023

MONTANT TOTAL DES
ENGAGEMENTS

Fonds d’Innovation pour le Développement
Fonds d’Innovation pour le Développement

Le Fonds d’Innovation pour le Développement (FID) investit dans des solutions à haut potentiel d’impact face aux défis auxquels les populations vulnérables font face.

 
 
 
 
Focus surFocus sur

En 2023, 25 nouvelles solutions innovantes ont été financées sur des défis majeurs de développement

 
 
  • Un dispositif pour réutiliser les invendus de mangues au Kenya
  • Une assistance agro-météorologique en Tanzanie pour accroître la résilience des communautés agricoles face aux défis climatiques
  • Un système de réassurance des tontines au Cameroun
  • En Inde, le FID finance l’évaluation d’impact d’un programme innovant pour améliorer le bien-être et la confiance en soi des enfants à l’école.
 

Le FID
fait
fort !

Le FID fait fort !

  •  4 ans LE RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTIONsur la période 2021-2023.
  •  31 M€ LA SOMME ENGAGÉE DANS 25 PAYSsur la période 2021-2023.
  •  23 M€ LE NOUVEAU BUDGET ANNUELdu FID, contre 15 millions annuels pour la période 2021-2023.
  •  66 LE NOMBRE DE PROJETS FINANCÉSen trois ans.
  •  2700 LE NOMBRE DE CANDIDATURESreçues en trois ans.
  •  4 mois LE DÉLAI MOYENpour recevoir une décision finale de financement après réception de la candidature.
 
Proparco
Proparco

Proparco intervient en faveur du développement durable en finançant et en accompagnant des entreprises, des institutions financières et des fonds d’investissement en Afrique, en Asie, en Amérique Latine et au Moyen Orient.

 
 
 
 
Focus surFocus sur


Améliorer les conditions de vie : projet Sama Al Manar

 
 

En Irak, Proparco soutient le développement d’un nouveau complexe agro-industriel de haute technologie dans le port d’Umm Qasr. En plus de créer des emplois, ce projet permettra de diversifier l’économie du pays en réduisant sa dépendance à l’égard des énergies fossiles. La nouvelle installation permettra à Sama Al-Manar de doubler ses importations de maïs d’ici 2027 et d’importer pour la première fois des graines de soja brutes à des fins de transformation.

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Réduction des inégalités de genre au Sénégal

 
 

Le financement du Bus Rapid Transit (BRT de Dakar) est une opération qui inclut une composante pour renforcer l’accès quotidien de 125 000 femmes aux moyens de transports ainsi que leur sécurité et promouvoir l’emploi de celles-ci dans le secteur des transports.

 

Proparco
en chiffres

Proparco en chiffres

  •  450 Collaborateurs
  •  159 Nouveaux projets signés
  •  550 Projets en exécution
Proparco en chiffres
 
Expertise France
Expertise France

Expertise France travaille aux côtés des partenaires et clients du Groupe pour les conseiller et les accompagner dans le renforcement de leurs politiques publiques.

Expertise
France
en
chiffres

Expertise France en chiffres

  •  765 Collaborateurs siège
  •  388.6 Millions d’euros de CHIFFRE D’AFFAIRESavec un résultat net de +1,5M€
  •  174 CONTRATS signésPour 558 M€
  •  350 Projets en cours
  •  320 Experts techniques et internationaux (ETI)
  •  174 Pays et territoires d’intervention

Se placer du côté des autres

Le Groupe se place résolument « du côté des autres » – c’est-à-dire, du côté des pays, des populations, des clients et partenaires – et en étant capable d’en rendre compte. Être un Groupe du côté des autres, c’est adopter une posture d’attention, de respect, à l’écoute des besoins, des cultures, des savoirs et des talents des pays et de nos clients. C’est aussi être du côté des évolutions engagées ou projetées, en différenciant et adaptant nos instruments et notre approche à la trajectoire des pays.

 
 

Faire groupe au plus près de nos partenaires et de nos clients

Donner la parole

  • Réalisation d’une deuxième étude client avec Ipsos
  • Développement d’un questionnaire dit « à chaud » qui porte sur l’expérience client lors de la mise en place du financement
  • Organisation, au siège de l’AFD, de « Journées clients » lors des rencontres annuelles du réseau.

Maintenir la confiance, s’adapter aux besoins

  • Le « Net Promoter Score » (qui mesure la propension des clients à recommander leur banque) est de plus de 50 % pour l’AFD alors qu’il est de 10 % en moyenne pour les banques commerciales en France.
  • 3e année d’installation d’une démarche de rationalisation et de simplification de ses processus de gestion interne.
  • En 2 ans, division par trois du délai entre la date d’octroi d’un financement et la date de signature du contrat de financement correspondant.

Les agents locaux du groupe : des compétences essentielles à l’ancrage local du groupe

L’intelligence géographique du Groupe, c’est également ses 650 agents recrutés dans les pays d’intervention ainsi qu’un projet d’accompagnement sur mesure :
 

  • une offre de formation enrichie en continu, adaptée et accessible aux agents
  • un programme d’accélération à destination des agents locaux opérationnels (diagnostic et bilan de compétences, formations ciblées, immersion au siège)
  • un accompagnement sur mesure proposé à des agents locaux allant prendre une nouvelle fonction à court terme

entre
2019
et 2023

entre 2019
et 2023

  • 30 agents locauxont effectué une mobilité vers le siège
  • 23 ont effectué une mobilité vers une direction régionale
  • 11 ont effectué une mobilité vers une autre agence
  • 26 sont devenus managers
 

Se placer au côté
du monde entier

Les dimensions justes de la transition énergétique, de l’Afrique du Sud au Sénégal

 
 
 
 
Focus surFocus sur

L’Afrique du Sud est confrontée à des enjeux récurrents de disponibilité énergétique.

 
 

Pour accompagner Transnet, opérateur public de transport de fret ferroviaire et portuaire,et participer à la décarbonation de l’économie nationale, l’AFD a mobilisé :

  • 7 millions d’euros de la Facilité IIPSA de l’Union européenne pour l’appuyer dans l’opérationnalisation de sa stratégie Hydrogène Vert ;
  • 270 000 € pour l’appuyer dans la définition d’orientations et d’investissements JET (Just Energy Transition) à horizon 2040.
 

Agir pour le nouveau partenariat entre l’Afrique, l’Europe et la France

 
 
 
 
Focus surFocus sur


Renforcer le développement territorial en Mauritanie.

 
 

Depuis 2021, l’approche territoriale intégrée est un véritable moteur de transformation. Elle vise à dynamiser les services publics et à stimuler le développement local au bénéfice de près de 600 000 habitants à travers :

  • la promotion de l’agriculture durable,
  • la gestion des ressources naturelles,
  • le renforcement des infrastructures locales,
  • le développement des compétences,
  • l’accès aux services de base tels que l’éducation et la santé.
 

Contribuer à un pacte d’investissement solidaire entre l’Amérique latine et l’Europe

 
 
 
 
Focus surFocus sur


Préserver les zones humides en Argentine

 
 

L’objectif est double : d’une part, préserver et renforcer la biodiversité de la province, tout en contribuant activement à la lutte contre le changement climatique. Pour cela, le projet vise à étendre et à améliorer la gestion des aires protégées en développant des infrastructures et des équipements adaptés. Parallèlement, trois centres d’innovation climatiques (CIC) seront mis en place pour sensibiliser les populations à l’importance primordiale de l’action climatique.

 

Poursuivre l’approche 3 Océans pour soutenir l’intégration régionale

 
 
 
 
Focus surFocus sur


Participer à la restauration des mangroves de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale.

 
 

Doté d’un financement de 6,15 millions d’euros, le projet a pour objectif :

  • la restauration communautaire de sites de mangroves dégradés,
  • la mise en place de modèles de conservation durable et la diffusion de la connaissance des écosystèmes de mangroves à l’échelle régionale,
  • renforcer la capacité d’atténuation et d’adaptation au changement climatique de ces petits territoires insulaires vulnérables,
  • de protéger la biodiversité présente dans les habitats de mangroves,
  • de renforcer les capacités de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO),
  • de favoriser l’échange d’expérience entre les États étrangers, la Martinique et la Guadeloupe pour une meilleure collaboration régionale de la gestion de ces ressources naturelles.
 

Est de l’Europe et Eurasie, de nouveaux horizons pour le Groupe en 2023

 
 
 
 
Focus surFocus sur


De nouveaux axes de coopération stratégiques en Eurasie

 
 

Après le mandat qui lui a été donné en 2022, d’intervenir en Moldavie, l’AFD intervient désormais, sur décision interministérielle, en Ukraine, en soutien à son accession au statut de candidat à l’Union Européenne. En 2023 le Groupe a renforcé son action au Kazakhstan et intervient à présent en Mongolie. L’AFD a également ouvert un bureau à Bagdad en 2023 pour contribuer, au plus près de ses clients et partenaires, à la relance de l’économie irakienne et répondre aux demandes de l’Irak en matière de rétablissement de ses services publics.

 

Zones de crises et de conflits

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Programme « RESPECCT »

 
 

Le Projet de Résilience économique et sociale des populations de l’est face aux conflits et aux changements climatiques – « RESPECCT » – octroyé en 2023 à un consortium d’ONG porté par Concern Worldwide (16 millions d’euros) vise à améliorer les conditions de vie et à favoriser la résilience des populations autochtones et réfugiées dans 3 régions de l’Est du Tchad.

À ce titre, ce programme allie :

  • la réponse aux besoins de protection et d’accès à l’aide d’urgence des populations déplacées et hôtes,
  • le développement d’opportunités économiques, d’infrastructures durables, de chaînes de valeurs,
  • des initiatives de dialogue, de sensibilisation à la paix et aux enjeux environnementaux.
 

Du côté
des autres
en chiffres

Effort financier Afrique
et Moyen-Orient (Groupe)

Prêts Outre-mer
(AFD et Proparco)

TPE et PME africaines
(AFD et Proparco)

Financement des acteurs
non souverains
(AFD et Proparco)

 

Un engagement d’impact pour un Groupe 100% ODD

L’alignement sur les ODD suppose l’émergence de modèles de développement soutenables, justes et inclusifs. L’action du Groupe cherche à réconcilier le développement humain, la préservation de la planète et le soutien aux institutions et aux initiatives citoyennes. Le groupe AFD s’assure de l’alignement de ses opérations grâce à la démarche d’analyse développement durable.

 

Les opérations du groupe AFD analysées au prisme du DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le groupe AFD analyse les effets estimés de ses opérations sur les trois piliers du développement durable : « planète », « humain », « économie & gouvernance ». Qualifier les impacts au cours de l’instruction permet de mettre en place les mesures pour aligner les opérations aux ODD :

  • Renforcer les impacts croisés entre dimensions du développement durable
  • Accroître les impacts positifs des opérations
  • Evider de dégrader les situations, c’est-à-dire « ne pas nuire »

Les dimensions correspondent à trois piliers du développement durable

Sur chaque dimension du développement durable, les impacts estimés des projets sont évalués selon leur portée :

  • impacts négatifs, significatifs -2 ou résiduels -1
  • impact neutres 0
  • impacts positifs, modérés +1, significatifs +2, ou structurants +3

Réconcilier le développement humain et la préservation de la planète tout en soutenant les citoyens et les institutions

 
 
 
 
Focus surFocus sur


Améliorer l’accès à l’eau potable à Maurice

 
 

Le service de l’eau n’est assuré que partiellement malgré les efforts des pouvoirs publics. L’AFD soutient le pilotage d’une politique de l’eau renouvelée, intégrant l’eau, l’assainissement et la gestion de l’eau pluviale. Ce prêt en appui à la politique publique de 200 millions d’euros associé à une subvention de 2 millions d’euros contribuera à l’amélioration des conditions de vie et sanitaire de la population, à la protection des écosystèmes et à la gestion des inondations.

 
 
Les projets multidimensionnels de l’AFD en 2023

Les projets multidimensionnels financés par l’AFD en 2023

Les 71 projets au centre du schéma sont les projets qui enregistrent une notation +2 ou +3 sur au moins une dimension des trois piliers « planète », « humain » et « économie et gouvernance ».

Les projets au croisement entre les piliers sont ceux qui enregistrent une notation +2 ou +3 sur au moins une dimension des deux piliers concernés. Par exemple, treize projets ont une notation +2 ou +3 sur au moins une dimension des piliers «humain» et «planète», mais n’ont pas de notation +2 ou +3 sur le dernier pilier «économie et gouvernance».

 

Augmenter la part des projets à impacts transformationnels

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Élaborer des stratégies bas-carbone de long terme pour la transition juste

 
 

Depuis 2018, l’AFD accompagne les acteurs publics dans une quinzaine de pays dans l’élaboration et la mise en œuvre de scénarios de long terme alliant les enjeux socio-économiques aux enjeux climatiques. Cette nouvelle subvention de 10 millions d’euros approuvée en 2023 vise à renforcer les capacités des acteurs publics et s’appuiera notamment pour cela sur les outils mis en œuvre dans le cadre des premières tranches de la facilité 2050 ou développés par l’AFD.

 

Pilier planète

  •   57 % 57 % des projets visent à accompagner la trajectoire bas-carbone des pays ou partenaires
  •   44 % 44 % des projets ont des impacts significatifs et structurants attendus sur la résilience au changement climatique.
  •   25 % 25 % des projets visent la préservation de la biodiversité et une meilleure gestion des ressources naturelles.
 
 
 
 
Focus surFocus sur

Mieux protéger les États et leurs populations contre les risques climatiques

 
 

À travers une subvention de 20 millions d’euros, l’AFD soutient l’initiative de « bouclier mondial contre les risques climatiques » (Global Shield). L’opération vise à développer des solutions d’assurance contre les risques climatiques à destination des États les plus vulnérables et leurs populations.

 

Pilier HUMAIN

  •   45 % Près de la moitié des projets devrait contribuer de manière significative à la réduction des inégalités multidimensionnelles et au renforcement de l’inclusion (dimension Lien social).
  •   55 % 55 % des projets examinés par le dispositif d’analyse ont un objectif secondaire ou principal dédié à l’autonomisation des femmes et à la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes (CAD1 et CAD2 selon les critères de l’OCDE).
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Soutenir l’éducation au Cameroun

 
 

Le soutien au programme d’appui budgétaire sectoriel Éducation 2023-2025 a pour objectif d’accompagner l’État camerounais dans l’amélioration de la couverture scolaire et des conditions d’apprentissage des élèves du primaire, ainsi que dans l’augmentation de la qualité des enseignements et de la gestion globale du système éducatif.

 

Pilier économie et gouvernance

  •   54 % En 2023, 54 % des projets devraient contribuer de manière substantielle à une transition vers une économie plus durable et résiliente.
  •   56 % 56 % des projets ont une contribution estimée significative ou transformationnelle sur la dimension gouvernance et pérennité des effets du projet.
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Appuyer le Maroc dans l’opérationnalisation de sa transition budgétaire verte

 
 

L’AFD appuie un programme qui vise à aligner la politique budgétaire et les outils de gestion des finances publiques aux enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Cela devrait notamment permettre la mise en place d’un cadre pour de futures émissions vertes ou durables, le déploiement d’une commande publique « verte », ou encore un étiquetage climat du budget.

 

Climat, biodiversité, égalités : des indicateurs au vert

La part des engagements de l’AFD ayant pour objectif la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes s’est élevée à 4,7 milliards d’euros en 2023. En 2023, la finance biodiversité s’élève à 1,1 milliard d’euros.

Les financements climats et biodiversité

Les projets climat dans les États étrangers financés en 2023 touchent à deux domaines :

  • l’atténuation du changement climatique : 4,5 milliards d’euros de financements ;
  • l’adaptation aux impacts du changement climatique : 3 milliards d’euros de financements, soit 40 % de la finance climat (pour un objectif fixé à 33 %).
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Le programme BIODEV2030

 
 

La phase 1 du projet (2019-2023) visait à accompagner 16 pays pilotes (dont 13 en Afrique) dans l’intégration transversale de la biodiversité dans les secteurs à fort potentiel de développement et soutenir la formulation d’engagements volontaires.

La phase 2 (2023-2026) contribuera à la mise en œuvre de ces engagements dans les politiques publiques.

 
 

En matière de réduction des inégalités multidimensionnelles

En 2023, presque 50 % des octrois de l’AFD visent à réduire les inégalités multidimensionnelles. L’inequality marker (I-Marker) de la Commission européenne lancé en juin 2023 a été intégré par l’AFD avec notamment l’élaboration d’une grille d’équivalence avec la notation de l’analyse développement durable.

En matière de réduction des inégalités de genre


En 2023, les engagements de l’AFD avec un objectif de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes se sont élevés à 4,7 milliards d’euros.
En 2023, 38 millions d’euros de subventions ont été engagés grâce à l’AFD pour un objectif de 35 millions d’euros.

L’AFD a financé en 2023 des projets dans les secteurs du sport et de la culture à fort impact social.


Dans le secteur « sport et développement », l’année 2023 est marquée par une activité record avec 12 projets engagés pour un montant total de 58 millions d’euros. La majorité des financements ont pour objectif de financer la rénovation d’infrastructures sportives de proximité, afin de promouvoir la pratique du sport pour toutes et tous.
En ce qui concerne les industries culturelles et créatives (ICC), l’AFD a poursuivi ses activités pour un total d’engagements de 25 millions d’euros.

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur

« Pour elles » :
le sport et la culture contre les inégalités de genre

 
 

Ce projet en République démocratique du Congo comprend la réhabilitation d’infrastructures sportives et culturelles et la formation d’acteurs qui assureront la gestion et l’animation de ces infrastructures. Le projet devrait permettre à plus de 3 000 filles d’accéder aux activités sportives et culturelles et de renforcer les capacités de plus de 200 acteurs de l’écosystème.

 

La cartographie
des ODD, les résultats 2023

17 objectifs pour sauver le monde
17 objectifs pour sauver le monde

Les Objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.

Contribution du groupe AFD aux ODD en 2023
1
Pas
de pauvreté
 
59 millions de bénéficiaires
de biens et services essentiels
2
Faim
«zéro»
 
1,4 million d’exploitations
familiales agricoles dont les performances économiques ont été améliorées
3
Bonne santé
et bien-être
 
70,6 millions de personnes
dont l’accès aux soins a été amélioré
4
Éducation
de qualité
 
343 000 bénéficiaires
de formations professionnelles et techniques
5
Égalité entre
les sexes
 
1,5 million de femmes
dont la situation a été améliorée au regard du genre (accès aux biens et services économiques et aux bénéfices du développement)
6
Eau prore et
assainissement
 
12,6 millions de personnes
bénéficiant d’un service d’alimentation en eau potable géré en toute sécurité
7
Énergie propre
et d’un coût
abordable
 
3 800 MW d’énergies
renouvelables installées ou réhabilitées (en mégawatt)
8
Travail décent
et croissance
économique
 
13 000 entreprises
bénéficiaires d’appuis au recrutement, à l’amélioration de la qualité des emplois ou à la prise en compte du genre
9
Industrie,
innovation et
infrastructure
 
4 000 km de voies
terrestres (routières/ferroviaires) interurbaines créées ou réhabilitées
10
Inégalités
réduites
 
41 millions de personnes
bénéficiant d’une meilleure protection sociale
11
Villes et
communautés
durables
 
47 millions d’habitants
et usagers des villes dont la qualité de vie a été améliorée
12
Consommation
et production
responsables
 
631 000 exploitations
familiales agricoles en conversion vers des systèmes agroécologiques
13
Mesures relatives
à la lutte contre
les changements
climatiques
 
49 millions de personnes
dont la résilience climatique est accrue par le projet
14
Vie
aquatique
 
1,3 million d’hectares
bénéficiant de programmes de conservation/restauration de la biodiversité marine
15
Vie
terrestre
 
33 millions d’hectares
bénéficiant de programmes de conservation/restauration de la biodiversité terrestre
16
Paix, justice
et institutions
efficaces
 
1 700 institutions
bénéficiant d’une action de renforcement de capacités (niveau ministériel/infraministériel)
17
Partenariats
pour
la réalisation
des objectifs
 
2 200 partenaires
issus de la société civile, formels ou informels, impliqués dans le projet
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 

Mobiliser pour plus d’impact

Pour amplifier son action et contribuer à l’atteinte des ODD, le groupe AFD soutient et mobilise à ses côtés, les acteurs et forces de changement, à travers trois axes complémentaires : la mobilisation financière, la mobilisation citoyenne, la mobilisation des savoirs, de la technologie et de l’expertise.

 
 

Entreprises, collectivités territoriales, Europe, OSC, une forte mobilisation

Une empreinte française significative dans les opérations de l’AFD

En 2023, le groupe AFD a poursuivi ses échanges opérationnels et d’expertise avec le Bureau des ressources géologiques et minérales (BRGM), l’Organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale (CIRAD) ou encore avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD). 73 % des projets en exécution de l’AFD ont impliqué au moins un acteur français public ou privé :

  • Les marchés générés par les financements de l’AFD ayant donné lieu à des appels d’offres internationaux (AOI) se sont élevés à 1,2 milliard d’euros soit une augmentation du volume de près de 20 % par rapport à 2022.
  • Les entreprises françaises se sont fortement mobilisées sur ces marchés internationaux avec un taux de participation de 58 % en 2023.
La coopération décentralisée‚ un lien entre les territoires

Cette année l’AFD a octroyé 12 millions d’euros en appui à 13 projets de coopération décentralisée, une enveloppe en augmentation de près de 10 % par rapport à 2022.

 
 
 
 
Focus surFocus sur

La Facilité de financement des collectivités territoriales (FICOL)

 
 

Elle s’adresse aux collectivités de tout échelon et finance des projets favorisant le dialogue sur des sujets de développement commun (formation professionnelle développement urbain, environnement, etc.) dans l’esprit des ODD. Le financement, pluriannuel avec une durée maximale de 3 ans, est compris entre 200 000 euros et 2 millions d’euros, et les collectivités et leurs partenaires doivent apporter au minimum 30 % du financement du projet.

 
Les organisations de la société civile et le Groupe

L’ensemble des dispositifs ouverts aux OSC au sein du groupe AFD ont octroyé en 2023 près de 444 millions d’euros, via 387 octrois, au bénéfice de 323 OSC, dont 50 % au profit d’OSC locales. Durant l’année 2023, le groupe AFD aura ainsi :

  • mobilisé au total près de 448 millions d’euros en faveur des OSC,
  • organisé une conférence multi-acteurs sur les droits humains, la santé mentale, les droits de l’enfant, la biodiversité, l’agroécologie,
  • multiplié les échanges sur des thématiques structurantes (climat, éducation, genre) et des géographies prioritaires (Sahel, Caucase, Balkans, Moyen-Orient, Outre-Mer notamment).
 

L’AFD et l’Initiative Global Gateway de la Commission européenne


Golbal Gateway

13,092 Mds €
contributions directes (autorisations), sur les 6 secteurs Global Gateway

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Projet Team Europe Energy Transition Facility

 
 

Le Vietnam a pris des engagements forts en faveur de la neutralité carbone en 2050 et de la sortie du charbon d’ici 2040. La Team Europe Energy Transition Facility, financée par l’Union européenne, vise à fournir une assistance technique pour soutenir l’opérateur public Vietnam Electricity (EVN) Group dans la mise en œuvre de sa stratégie de transition énergétique.

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Projet Kakono HydroPowerPlant en Tanzanie

 
 

Le groupe AFD travaille à la construction, dans la région de Kagera, d’une centrale hydroélectrique et d’un barrage qui permettront d’alimenter 3 à 4 millions de personnes en électricité et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
(Prêt de 110 millions d’euros).

 

Proparco : agir ensemble pour plus d’impacts

 
  • Renforcer l’accès aux opportunités économiques et la résilience des systèmes économiques locaux en Afrique et dans les pays les moins avancés et les pays fragiles.
  • Accompagner l’émergence d’une économie compatible avec les enjeux climatiques et de biodiversité.
  • Contribuer à la lutte contre les inégalités de genre, agir pour l’inclusion et contribuer à la lutte contre les inégalités socio-économiques et territoriales.
 
 
 
 
Focus surFocus sur

Choose Africa 2 — Joliba : Soutenir les petites et moyennes entreprises d’avenir

 
 

Proparco investit 14 millions d’euros en qualité d’investisseur de référence dans le fonds Joliba Capital Fund 1. L’objectif est de déployer un portefeuille diversifié composé de champions régionaux de petite et de moyenne taille, dans un large éventail de secteurs centrés sur l’agro-alimentaire, l’industrie manufacturière, mais aussi sur l’éducation ou la santé. Le projet soutiendra plus de 17 000 emplois directs locaux, dont près de 14 000 occupés par des femmes.

 

Expertise France, déploiement d’experts

 

L’année 2023 a été pour Expertise France celle de la montée en puissance du développement de nouveaux projets avec un montant de contrats signés en augmentation de 172 %.

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Papouasie-Nouvelle-Guinée : Expertise France s’engage pour la préservation des forêts et de la biodiversité

 
 

En 2022, l’Union européenne a lancé un grand programme de coopération en Papouasie-Nouvelle-Guinée dans le domaine de la foresterie, du changement climatique et de la biodiversité. Sa composante nationale, avec des retombées au niveau local, sera mise en œuvre par Expertise France, avec un budget de 33,5 millions d’euros.

 

Quelques
projets
en 2023

Quelques projets en 2023

  • 44 M€ LES PROJETS VET4JOBS pour l’inclusion socioéconomique des réfugiés syriens en Turquie
  • 350000 € Space Data Hubpour renforcer l’utilisation de données géospatiale, avec la Rwanda Space Agency (RSA)
  • 31 M€ Regional Teachers Initiative for Africa (RTIA),initiative régionale pour les enseignants, projet multipays africain

02Activités
opérationnelles

 

En 2023, le groupe AFD a tenu ses objectifs avec 11,4 milliards d’euros de nouveaux financements signés, pour environ 800 nouveaux projets. Les filiales du Groupe, Proparco et Expertise France, ont fortement contribué à ces résultats. Proparco, avec 2 milliards d’euros de projets signés ; Expertise France, dont l’activité a triplé depuis 2015, avec près de 558 millions d’euros de signatures en 2023.

Une présence forte, les chiffres clés de l’année 2023

Face aux défis géopolitiques et sociétaux, le groupe AFD maintient son engagement en innovant et en mobilisant plus de ressources financières.

 
 

Le groupe AFD en chiffres

En 2023, le groupe AFD a signé pour 11,4 milliards d’euros de nouveaux financements. Ce montant dépasse néanmoins l’objectif initial de 10,7 milliards d’euros, avec une amélioration des délais de signature, particulièrement en Orient et dans les régions des Trois Océans. En 2023, 50 % des projets ont ainsi été signés en moins de 2,5 mois.

Proparco a continué sur sa lancée positive en marquant une augmentation de ses versements, atteignant 1,445 milliard d’euros (1,433 milliard d’euros en 2022).
Malgré une légère baisse, l’Afrique reste la première région d’activité du groupe AFD
 

Le groupe AFD dans le monde

L’année 2023 marque le renforcement de l’engagement du Groupe à l’est de l’Europe, en Eurasie et dans le Pacifique. Tout en gardant une forte concentration de son activité en Afrique et en Amérique Latine, le Groupe renforce notamment son intervention dans l’Indopacifique, dans les pays de la Communauté politique européenne (CPE) et inscrit son action dans un contexte de recomposition géopolitique.

 
 
 

Afrique

Le volume d’engagements de l’AFD reste à 3,7 milliards d’euros.

Les octrois AFD de l’année 2023 ont été réalisés, en priorité, sur les secteurs de la gouvernance (28 %), des infrastructures et du développement urbain (26 %), de l’éducation et la formation professionnelle (12 %) et de l’agriculture (8 %).

De nombreux projets soutenus :

  • protection et valorisation du site archéologique de Laas Geel (Somalie),
  • réhabilitation de terrains multisports et de salles de classe en Guinée Bissau,
  • appui du Mouvement Sportif Africain pour créer de nouvelles perspectives inclusives pour la jeunesse par le biais du sport,
  • projet de réhabilitation et de développement du site Great Zimbabwe, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Proparco en Afrique

Plus de 40 % du volume des projets signés par Proparco en 2023 l’ont été en Afrique, pour un montant cumulé de 820 millions d’euros.

Expertise France en Afrique

Elle représente près de 59 % de son chiffre d’affaires en 2023, sans compter 12 % de projets multi zones dont la majorité concerne le continent. Expertise France est intervenu dans plus d’une trentaine de pays africains à travers plus de 160 projets (nationaux et régionaux).

 
 
trois-oceans

Trois Océans

L’activité de l’AFD dans les régions des Trois Océans s’établit à 1,5 milliard d’euros en 2023.

L’AFD demeure pleinement mobilisée avec des volumes d’engagements qui s’élèvent à 934 millions d’euros, principalement portés par le financement du secteur public à travers principalement des interventions sous forme de prêts (639 millions d’euros).

 
 
orient

ORIENT

Les financements approuvés en 2023 (3,2 milliards d’euros) ont bénéficié en premier lieu aux pays de l’Eurasie (41 % des engagements), suivis par ceux de l’Asie du Sud (24 %), de l’Asie du Sud-Est (21 %).

 
Proparco au Proche-Moyen-Orient et en Asie

Plus de 25 % du volume des projets signés par Proparco en 2023 l’ont été au Moyen-Orient (pour 495 millions d’euros) et 7 % environ l’ont été en en Asie (pour 142 millions d’euros). En 2023, Proparco a par exemple financé, à hauteur de 15 millions de dollars, la restructuration d’un complexe agro-industriel pour renforcer la sécurité alimentaire en Irak.

Activité d’Expertise France

L’activité d’Expertise France au Moyen-Orient s’est stabilisée en 2023 à 24,5 millions d’euros de CA. Elle vient majoritairement en soutien de l’action de l’Union européenne sur le terrain, dans le domaine de l’État de droit et de la réforme de l’administration publique (Liban, Jordanie), ou de la structuration de la société civile, des droits des travailleurs et des problématiques de genre (Liban, Syrie, Israël).

 
 
amerique-latine

Amérique latine

L’AFD a atteint en 2023 1,7 milliard d’euros d’engagements (+ 44 % par rapport à 2022), environ 1,1 milliard d’euros de signatures et 1 milliard d’euros de décaissements.

La « planète » demeure un marqueur fort de l’AFD en Amérique latine puisque l’année 2023 se clôture au-delà de l’objectif de 72 % de financements à co-bénéfices climat (soit environ 1,1 milliard de financement).

Proparco en Amérique Latine

25 % du volume des projets signés par Proparco en 2023 l’ont été en Amérique Latine, pour un montant cumulé de près de 500 millions d’euros. Parmi ceux-ci, 2 projets d’eau et d’assainissement d’envergure au Brésil, Aguas do Rio 1 et 4, pour 116 millions d’euros. À terme, près de 9 millions de personnes devraient bénéficier d’un accès nouveau ou amélioré à un service d’eau et d’assainissement de qualité, dont 15 % à 20 % des usagers par le biais d’un tarif social étendu. Ce projet contribuera au maintien et à la création de plus de 9 600 emplois, dont une partie dans des quartiers vulnérables.

Expertise France en Amérique Latine

L’activité d’Expertise France repose principalement sur sa participation à des programmes de coopération régionale, soit sur financement de l’Union Européenne, comme EUROCLIMA+ (8,5 millions d’euros) ou El PAcCTO 2 (6,2 millions d’euros), soit sur financement AFD telle la facilité VITAL (4 millions d’euros) sur le vieillissement en Amérique latine et dans les Caraïbes. L’Amérique Centrale et andine n’est pas en reste avec un nombre croissant de projets nationaux signés tels que le projet de lutte contre les violences liées au genre en Colombie (3,8 millions d’euros sur financement UE) ou encore le projet Lamarr (10 millions d’euros sur financement UE), portant sur la formation digitale des jeunes avec pour objectif de renforcer les compétences technologiques des populations vulnérables.

 

Trois offres en réponse aux demandes de nos clients et partenaires

La réponse du Groupe aux objectifs du CPD (Conseil présidentiel pour le développement) et du CICID (Comité interministériel de la coopération internationale et du développement) passe par la structuration de trois offres sectorielles.

 
 

Accroître l’investissement dans des infrastructures durables de qualité

L’année 2023 a été marquée par des opérations emblématiques financées par l’AFD en faveur de la transition énergétique :

  • intégration des énergies renouvelables en Egypte dans le cadre de l’initiative européenne Global Gateway en Afrique,
  • accompagnement du partenariat JET-P au Vietnam,
  • centrale solaire flottante au Mexique,
  • appui à l’intégration européenne en Moldavie,

mais aussi en faveur de la gestion durable de l’eau :

  • appui aux politiques publiques à Maurice,
  • mobilisation de la Fondation Bill et Melinda Gates pour l’assainissement,

de la mobilité durable :

  • transport dans les villes secondaires en Turquie ou au Brésil,
  • transport modale à Abidjan,
  • navettes fluviales électrique à Lagos,
  • appui à la stratégie hydrogène vert de l’opérateur ferroviaire et portuaire sud-africain,

des infrastructures de santé, d’éducation, de gouvernance et de sport :

  • modernisation de l’hôpital de référence de Musanze au Rwanda,
  • 521 millions d’euros engagés en 2023, avec notamment la construction de la Faculté nationale de santé publique, à Medellin,
  • 963 millions d’euros engagés en 2023,
  • rénovation du Stade Iba Mar Diop et des installations sportives de quartier à Dakar.

Économie et finance durable : faire face aux vulnérabilités

Au cours de l’année 2023, l’Agence a ainsi su déployer de nouvelles opérations illustratives du savoir-faire diversifié mis à disposition par le Groupe auprès de ses clients pour les accompagner dans ces dynamiques.

 
Focus surFocus sur


En apportant à l’État péruvien un prêt de contingence de 200 millions d’euros décaissable en cas de catastrophe, l’AFD propose une solution innovante adaptée

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


En accompagnant 24 000 TPME en Afrique, un soutien solide au financement des initiatives des entrepreneurs, en particulier des femmes et des jeunes.

 
 
 
 
 

Investir dans le développement humain et le progrès social : se mobiliser pour une transition juste

En juillet à Lyon, la tenue du premier One Summit 4 Health a traduit la volonté des banques publiques de développement de mobiliser plus de financements au profit de la Santé, de la Protection sociale et de la lutte contre les impacts du changement climatique et des pertes en biodiversité.
Dans le secteur de l’éducation, l’AFD est le premier partenaire bilatéral du Partenariat mondial pour l’Éducation et a été choisie en République démocratique du Congo comme agent partenaire aux côtés de la Banque mondiale pour revaloriser et former les enseignants.

Le groupe AFD a engagé 6,5 milliards d’euros en 2023.

170 projets pour 2,8 milliards d’euros ont directement agi sur un noyau d’ODD (éducation, santé, nutrition, emploi décent, protection sociale) prenant spécifiquement soin de la personne ainsi que de la planète.

 
Focus surFocus sur


le PADSAJJ en Guinée
10 millions d’euros

Pour l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’offre de soins pour les jeunes et adolescents et le cadre institutionnel en matière de droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR)

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


le projet EFOR
en Tunisie
7 millions d’euros

Pour l’émancipation économique des femmes agricultrices

 
 
 
 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Projet emblématique
Les bus électriques en Colombie

 
 

L’objectif est de faciliter la transition des villes colombiennes vers un système de transport public à faible émission de carbone. Le projet encourage les programmes axés sur l’égalité des sexes, notamment en favorisant l’employabilité des conductrices ou en mettant en œuvre des mesures spécifiques pour la sécurité des utilisatrices. (convention de crédit de 90 millions d’euros)

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


Améliorer l’accès des ménages à l’assainissement et contribuer à dépolluer le Rio Tietê

 
 

Ce projet vise à améliorer l’accès à l’assainissement et contribuer à dépolluer le Rio Tietê.
Parmi les impacts attendus : 1,3 million de personnes bénéficiant d’un réseau d’assainissement nouveau ou amélioré, réduction des maladies hydriques et des pollutions de l’eau, maintien ou création de 65 000 emplois. Proparco apporte son soutien sous la forme d’une garantie en monnaie locale portant sur la moitié du prêt d’environ 200 millions d’euros souscrit par l’entreprise auprès de BID Invest.

 
 
 
 
 
Focus surFocus sur


mAIDan : accompagner la reconstruction de l’Ukraine

 
 

Lancée en septembre 2023, par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, cette Facilité d’assistance technique a notamment contribué aux travaux de reconstruction de la toiture du Théâtre régional de Tchernihiv, fortement endommagée par l’armée russe, permettant la reprise des activités du principal lieu culturel de la région. D’autres secteurs d’intervention sont couverts par le programme mAIDan Ukraine : la santé, les mobilités, le développement urbain ou encore la gouvernance.

 

03Nos engagements
de responsabilité
sociale

 

En 2023, l’agence Moody’s Analytics a attribué au groupe AFD la note de 74/100 (contre 73/100 en 2021), le plaçant à la première place ex aequo dans la catégorie Specific purpose banks and agencies et dans le top 10 des quelque 4 667 entreprises évaluées dans le monde. Par ailleurs, l’AFD a gagné le titre de « banque transformationnelle » en 2023, d’après l’évaluation externe indépendante menée par le think tank E3G.

 
 

Axe 1
Appropriation et approfondissement du développement durable dans les opérations

Maîtriser les risques environnementaux et sociaux des projets financés

En 2023, un travail de capitalisation a été mené sur l’impact de la prise en compte des critères environnementaux & sociaux sur la qualité et la réussite des projets. Le Groupe est également doté d’une liste d’exclusion, qui précise et renforce les lignes rouges d’intervention du Groupe, en particulier en matière de climat, de préservation de la biodiversité et de protection des droits humains.

Poursuivre l’intégration de l’approche fondée sur les droits humains

En 2023, Proparco a élaboré pour les deux ans à venir une feuille de route « droits humains », qui définit des actions pour une meilleure intégration de l’AFDH dans ses activités. En parallèle, une méthodologie pour faciliter l’intégration de cette approche dans les projets de développement a été créée, dans le cadre d’un nouveau partenariat avec le Danish Institute for Human Rights (DIHR). Cette méthodologie propose également un système de redevabilité dans l’esprit des marqueurs CAD/OCDE. En décembre, la conférence « Droits humains et développement » a permis d’en partager les résultats. Elle a rassemblé plus de 1 200 participants du monde entier.

 
 

Axe 2
Exemplarité financière et éthique

Prévenir et lutter contre les pratiques prohibées

En matière fiscale, le Groupe a finalisé en 2023 la refonte de sa politique concernant les juridictions non-coopératives. En 2023, la procédure de signalement et de traitement des pratiques illicites a été publiée pour tous les services.

Pour une finance résolument responsable

En 2023, une étude a été réalisée sur les options et les opportunités de placements responsables pour l’épargne salariale, permettant l’ajout de trois fonds supplémentaires, respectant de nouveaux critères, aux options de placements proposés aux collaborateurs. Par ailleurs, les obligations durables de l’AFD ont représenté 43 % du total des 8,030 milliards d’euros empruntés.

Un dialogue éthique renforcé

Plusieurs cafés éthiques ont été organisés en interne en 2023 : les échanges nourrissent la réflexion du Conseil éthique du groupe AFD et viennent alimenter ses propositions et ses recommandations, sur des thèmes tels que : « Alerter/signaler un acte prohibé : pourquoi ce n’est pas si simple ? », « Commandes politiques : en quoi et quand peuvent-elles poser un problème éthique ? ».

 
 

Axe 3
Alléger notre empreinte, maîtriser nos pratiques

 
 

Vers une trajectoire bas-carbone

Depuis 2019, les émissions de CO2 pour le seul siège ont baissé de 15 % alors que l’activité a fortement augmenté en termes d’encours.

Entre 2022 et 2023, les émissions totales du siège pour l’AFD et Proparco augmentent de 8 % en raison de la hausse (13 %) du poste des intrants qui correspond aux achats de biens et services non immobilisés. Les émissions liées aux déplacements augmentent légèrement en 2023 (8 %) et représentent 42 % du Bilan Carbone du siège. En 2023, les émissions de CO2 des années 2021 et 2022 ont ainsi été compensées par le financement de projets de biomasse agricole et de lutte contre la déforestation au Brésil ou de microhydraulique en Indonésie.

Participer aux efforts de sobriété

  • La fermeture d’une partie des bureaux parisiens, en août 2023, a généré une économie de 57 000 kW d’électricité, soit l’équivalent de la consommation annuelle de cinq foyers.
  • La fermeture pendant dix jours en décembre 2023 de 75 % des bâtiments du siège de l’AFD a permis de réduire de 2,4 % notre consommation énergétique sur l’année.
  • Une campagne interne de sensibilisation sur la sobriété et les éco-gestes s’est déroulée tout au long de l’année 2023 autour de nombreuses thématiques.
  • Depuis juillet 2023, une journée mensuelle 100 % végétarienne a été instaurée et deux alternatives végétariennes sont proposées chaque jour.
  • En outre, la proposition d’alimentation durable est d’au moins 60 %, dont 40 % issue de l’agriculture biologique. Certaines denrées encore consommables sont redistribuées via une convention avec la Banque alimentaire.
  • Le café utilisé à la cafétéria est certifié issu du commerce équitable et de l’agriculture biologique.

Agir en faveur d’achats responsables

  • Un poste dédié aux achats responsables et aux relations fournisseurs a été créé.
  • Un outil de cartographie des risques sociaux et environnementaux relatifs aux achats a été mis à la disposition de l’ensemble des collaborateurs du Groupe.
  • Le dialogue a été renforcé avec certains fournisseurs clés sur leurs pratiques RSE.
  • Les achats ont été préférés auprès d’entreprises du secteur du travail protégé et adapté, avec des dépenses s’élevant à environ un million d’euros en 2023.

Vers un numérique plus responsable

  • Un challenge interne a permis une baisse de 14 % des impressions entre le premier et le troisième trimestre et la mise en veille automatique des postes et des écrans a permis d’économiser 2,8 t de CO2 par an.
  • L’amélioration des inventaires permet de mieux connaître l’état du parc en quantité et qualité tout en facilitant le suivi des mouvements de matériels.
  • Un bilan carbone matériel est systématiquement demandé dans les appels d’offres infrastructures et tous les appels d’offres informatiques contiennent des critères environnementaux.
  • Plus de 530 PC ont été donnés à des écoles et à des associations, notamment Label École (Emmaüs), une école de la deuxième chance qui propose des formations gratuites aux métiers du e-commerce à des personnes éloignées de l’emploi.
 

Axe 4
Ressources humaines responsables

 

Qualité de vie au travail

L’indicateur général de bien-être au travail (composé de la mesure de la satisfaction au travail, du plaisir au travail, de la fierté ressentie par rapport au travail et de la motivation des collaborateurs) est en recul, passant de 6,61/10 lors du précédent baromètre à 6,34/10 en 2023. Il en ressort que si l’intérêt et l’utilité du travail restent appréciés tout comme le management de proximité, de nombreux items sont en dégradation par rapport au baromètre de 2021.
  • Un nouveau dispositif de signalement et de traitement des situations de harcèlement a été établi. Une boîte e-mail générique est accessible par l’ensemble des collaborateurs du siège et du réseau, avec un processus de traitement s’engageant à ne laisser aucune situation sans réponse.
  • Un nouvel accord relatif au télétravail a été signé et appliqué à compter du 1er juin 2023.
  • La direction de Ressources humaines a conçu un outil d’évaluation et de régulation de la charge de travail.
  • En 2023, 805 collaborateurs ont ainsi participé aux activités de l’Association Sportive et Culturelle (ASC). En 2023, près de 150 collaborateurs ont participé à des formations sur des thématiques telles que « Mieux se comprendre dans le cadre du travail » ou « Appréhender la conflictualité à ma place de manager ».
  • Un nouveau baromètre social a été réalisé en 2023 auprès de l’ensemble des collaborateurs du siège et du réseau afin de mieux saisir les atouts, les enjeux et les difficultés rencontrées par les collaborateurs.

Promouvoir l’égalité professionnelle

L’index égalité professionnelle de l’AFD et Proparco publié en 2023 est de 92/100, et de 99/100 pour Expertise France. L’écart salarial entre les femmes et les hommes diminue puisqu’il est de 2,1 en faveur des hommes au titre de l’année 2023 (2,65 en 2022). Enfin, en 2023, le réseau féministe du groupe AFD « Mondes en commun·e·s » a mis en place un programme de mentorat pensé pour créer du lien, des moments d’échange et de soutien entre femmes : 130 binômes ont ainsi été constitués.

Vers plus d’inclusion et de diversité

En octobre 2023, l’AFD a organisé sa troisième semaine des diversités et de l’inclusion. À cette occasion, une table ronde avec des représentants des réseaux internes engagés pour la diversité au sein de l’AFD a été préparée avec la direction des Ressources humaines. Un film de sensibilisation « Les discriminations, cela arrive aussi à l’AFD » a été réalisé sur la base de témoignages vécus, et diffusé largement en interne afin de lutter contre toutes les formes de discrimination.

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le 17 mai, les collaborateurs du Groupe à Bogotá se sont rassemblés pour parler des préjugés et des difficultés auxquels est confrontée la communauté LGBTQIA+. Le même jour, une conférence sur le coming out avait lieu au siège de l’AFD.

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Nos collègues s’engagent…

 
 
  • Comme mentors de jeunes pour favoriser leur insertion dans l’emploi, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Article 1,
  • Aux Comores, en participant à la Marche rose, témoignant leur engagement et solidarité dans la lutte contre le cancer du sein. La cantine de l’AFD a également soutenu cette campagne annuelle en organisant une vente de desserts et de meringues au profit de la Ligue contre le cancer,
  • En bravant la pluie dans la bonne humeur, le 18 avril 2023, pour courir sur le parcours de la Nuit des Relais. Cet événement sportif et solidaire, organisé annuellement par la Fondation des Femmes, a pour objectif de collecter des fonds en vue de lutter contre les violences faites aux femmes.
 
 
 

Des leviers pour la démarche de responsabilité sociétale

 

Former et sensibiliser les collaborateurs

28 sessions labellisées Développement Durable ont ainsi été organisées en 2023, bénéficiant à 433 stagiaires, pour un total de 3 240 heures. D’autres formations portant sur cette thématique ont eu lieu en 2023 pour répondre à des besoins émergeant au fil de l’eau. Ces formations « hors label » ont ainsi touché 451 stagiaires, pour 3 467 heures. Début janvier 2024, lancement du Campus groupe AFD visant le développement des compétences des collaborateurs et partenaires du Groupe.

 
 
 
 
Focus surFocus sur

Sensibiliser aux enjeux de développement durable

 
 

Pendant la Semaine européenne du développement durable (SEDD), en septembre 2023, de nombreux événements ont eu lieu :

  • Avec la participation de l’Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) de l’Essonne, qui livre toutes les semaines des paniers de légumes et de fruits aux adhérents,
  • Des ateliers de fabrication de lessives et déodorants, de réparation de vélo, etc au siège de l’AFD,
  • Le challenge d’écogestes Ma petite planète : 3 409 défis ont ainsi été relevés, permettant d’économiser 1 831 260 litres d’eau, et d’éviter 104 kilos de déchets et 9 720 kilos de CO² eq,
  • 670 collègues ont participé au déploiement de la Fresque du climat avec une nouveauté cette année : des fresques ont été organisées pour les stagiaires de 3e accueillis à l’AFD et une fresque junior pour les enfants des collaborateurs à Paris,
  • Le Campus AFD a également formé à l’animation de la fresque des étudiants du Master Maîtrise d’ouvrage pour le développement (Modev),
  • Enfin, d’autres fresques ont eu lieu cette année : fresque de la diversité, du numérique, de l’adaptation au changement climatique, etc.
 

Dialoguer avec les parties prenantes

L’AFD anime une enceinte de dialogue et de concertation, appelée «comité des partenaires », qui réunit, de façon bisannuelle, Organisations la société civile (OSC) françaises et internationales, ministères, think tanks français et banques commerciales autour des enjeux climat et nature du Groupe.

Être transparent sur les financements

En 2023, l’AFD a lancé un chantier de refonte de son portail d’open data, afin de proposer une plateforme plus ergonomique, mieux structurée et avec un accès simplifié aux données et de disposer de données thématiques en lien avec les principaux engagements du Groupe.