• logo linkedin
  • logo email

L’érosion côtière et les inondations marines constituent aujourd’hui un défi majeur pour les Comores et risquent de s’intensifier dans le futur. Pour y faire face, la population locale favorise une approche dite « dure » de la protection côtière, notamment à travers les digues. Cependant, cette approche ne semble pas efficace, et se révèle parfois être mal-adaptative. Comment expliquer cette préférence ? Quelles seraient les alternatives ? Afin de répondre à ces questions, une étude sociologique a été réalisée. Celle-ci s’est concentrée sur les perceptions des acteurs locaux.

pdf : 1.92 Mo
auteur(s) :
Carola Klöck, Sciences Po Paris
issn :
2271-7404
pages :
4
numéro :
61
disponible aussi en : fr en
1.92 Mo (pdf)
téléchargé 99 fois