• logo linkedin
  • logo email

À la suite de son indépendance en 1991, l’Arménie a dû faire face à plusieurs défis pour réorienter son économie planifiée vers une économie de marché. Le pays a adopté une stratégie de transition rapide. Il a introduit, dans un délai très court, une série de réformes permettant la libéralisation des prix et du commerce, et a implémenté une politique monétaire rigoureuse contrôlant l’inflation et réduisant les dépenses publiques. Ainsi, entre 1994 et 2008, le taux de croissance annuelle moyen s’élève à presque 9 %. Au cours de cette période, le pays a connu des avancées sociales considérables mais des enjeux sociaux et démographiques majeurs demeurent. Le taux de chômage est élevé et près d’un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Conséquence de l’absence de débouchés sur le marché du travail et du conflit au Haut-Karabagh, les vagues migratoires se sont succédé et la population arménienne a significativement baissé au cours des dernières années.
 

pdf : 579.4 Ko
auteur(s) :
Marion HEMAR
collection :
Macrodev
issn :
2116 - 4363
pages :
36
numéro :
28
disponible aussi en : fr
579.4 Ko (pdf)
téléchargé 61 fois