Femme, Assam, nature, biodiversité, Inde
L’AFD soutient une gestion durable et participative des écosystèmes de l’Assam, prenant en considération les besoins des communautés tout en préservant la faune et la flore qui font la richesse touristique de cet Etat.
Contexte

L’Etat de l’Assam dispose d’un patrimoine de biodiversité inestimable. Les forêts occupent 35% de son territoire. La région dispose de cinq parcs nationaux, dont deux sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que 18 sanctuaires riches d’une faune emblématique (tigres, rhinos…). Ce patrimoine mérite d’être protégé pour préserver l’équilibre de l’écosystème mais également pour assurer le développement du tourisme, principale richesse de l’Etat de l’Assam. Toutefois, l’espace forestier assamais a diminué en raison de la pression démographique et de la surexploitation et les activités de braconnage menacent la faune sauvage. Ceci a amené Conservation International à classer l’Assam, avec les autres Etats du Nord-est de l’Inde, parmi les 34 sites les plus sensibles au monde en matière de biodiversité. Face à cette situation, le gouvernement de l’Assam, par l’intermédiaire de son Département des Forêts, développe une politique de lutte contre la déforestation et l’exploitation illégale des espèces sauvages afin de réconcilier l’homme et son environnement autour de la préservation des équilibres naturels.

Descriptif

L’AFD accompagne l’Etat de l’Assam en lui apportant un soutien financier et technique pour la gestion durable et participative de son écosystème. Le projet vise à : Renforcer les capacités de l’administration forestière (équipement et bâtiments, méthodes de travail, formation, ressources humaines…); Elaborer des plans de gestion concertée des forêts et des aires protégées impliquant davantage les populations. Pour ce faire, des comités locaux, incluant les populations locales, les femmes, les artisans et les villageois, sont appuyés ; Développer les ressources économiques des populations: favoriser la production de biens et services issus de la forêt, développer des sources de revenus alternatifs et responsabiliser les populations dans la gestion durable du patrimoine naturel ; Améliorer la résilience des forêts et des écosystèmes au changement climatique. Le projet tire parti de l’expertise de la France en matière de gestion des ressources forestières à travers la mobilisation de structures de renom comme l’ONF (Office National des Forêts) International et des partenariats scientifiques de qualité (Institut Français de Pondichéry).

Impacts

Reboisement : 21 649 hectares ont été reboisés avec l’aide de 95 comités réunissant les populations avoisinant les zones forestières ; Protection de la faune : 33 nouveaux highlands sont en cours d’aménagement pour protéger la faune des inondations en période de moussons ; Accompagnement des populations voisines des aires protégées : réduire les conflits entre l’homme et l’animal par la formation de 55 éco comités à la gestion des aires protégées et le développement d’activité génératrices de revenus pour ces populations (3000 personnes) ; Développement d’outils de communication : portail sur la biodiversité en Assam, réhabilitation de 10 centres d’information sur la biodiversité.

22/02/2012
Date de début du projet
Kaziranga
Localisation
Outils de financement
30 000 000
EUR
montant du programme
État de l'Assam
Bénéficiaires