• logo linkedin
  • logo email
La plantation d’arbres sur près de 60 000 hectares de forêt réduit les émissions de gaz à effet de serre tandis que 24 000 biodigesteurs fournissent du biogaz aux populations les plus défavorisées.
Context

L’une des préoccupations actuelles du gouvernement chinois est de promouvoir un développement rural durable tout en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique. L’agriculture et la reforestation, gérées de manière durable, ont une importance dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La Chine, qui a pris pleinement conscience du rôle de ses forêts dans la lutte contre le réchauffement climatique, s’est engagée à reboiser plus de 40 millions d’hectares d’ici 2020.

Description

Ce programme comprenait deux composantes principales, financées sur prêt de l’AFD, et se déployait dans quatre préfectures de la province du Yunnan : au total, le projet devait couvrir 59 000 hectares de forêt via des plantations (noyer, bambou, pin, etc.) et réhabiliter des forêts dégradées pour améliorer leur rendement et leur durabilité. Par ailleurs, il s’attachait à atteindre une certification internationalement reconnue des forêts de type Forest Stewardship Council® ; concernant le biogaz rural, le financement de 24 000 biodigesteurs individuels devait contribuer au développement des énergies renouvelables en zone rurale. Les principaux bénéficiaires sont des familles défavorisées.

Impacts

En termes de lutte contre le changement climatique, l’objectif principal de ce projet est d’éviter l’émission de 5,2 millions de tonnes d’équivalent CO2 sur vingt ans, soit une moyenne de 260 000 tonnes d’équivalent CO2 par an. Sur le plan de l’environnement local, les plantations forestières doivent permettre de limiter l’érosion des bassins versants au Yunnan, ce qui devrait avoir un impact jusqu’aux pays voisins traversés par le fleuve Mékong. L’usage de biogaz dans les foyers entraîne une amélioration significative des conditions sanitaires et une réduction de la pollution à l’intérieur des habitations. Une coopération franco-chinoise autour d’entreprises (Bureau Veritas, Spot Image), d’ONG (Initiative développement) et d’experts (Office national des forêts International, Tercia) a été développée pour la mise en œuvre, le suivi et la communication (Carbonium) autour de ce projet.

07/04/2010
Project start date
30/04/2015
Project end date
17 ans
Duration of funding
Yunnan
Location
Financing tool
35 000 000
EUR
Financing amount
Achevé
Status
Autorités locales du Yunnan
Beneficiaries
le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM)
Co-financiers