• logo linkedin
  • logo email
default image

L’AFD et l’association gabonaise Ogooué Labs ont signé jeudi 19 novembre une convention de partenariat pour la mise en place de l’incubateur STARTX 241, destiné à accélérer le développement de start-up au Gabon et dans toute l’Afrique francophone.

Avec le lancement de STARTX 241, Ogooué Labs n’en est pas à son coup d’essai. En 2018, l’association affiliée au réseau de hubs technologiques Afrilabs a en effet créé, avec l’appui de l’entreprise française Simplon, l’École 241, structure offrant gratuitement à de jeunes apprenants une formation accélérée aux métiers du numérique : développeur web/mobile, référent digital…

Ce nouvel incubateur vient renforcer l’action de l’association en faveur de l’écosystème numérique du pays, avec l’ambition d’attirer au Gabon les start-up de toute l’Afrique francophone. Une formation de huit mois leur sera proposée pour consolider leur développement, sous le patronage de l’accélérateur français Héméra, et avec la mise à disposition de l’expertise d’élèves issus de l’École 241.


L’engagement de l’AFD en faveur de l’éducation au Gabon

Soutenu par une subvention de l’AFD d’un montant de 60 000 euros, ce projet est la seconde collaboration entre l’agence et Ogooué Labs. En effet, dans le cadre de la riposte sanitaire à la crise du Covid-19 au Gabon, l’AFD – via le projet d'appui au secteur Santé au Gabon (PASS2) – a confié à l’association et aux élèves de l’École 241 le développement d’un chatbot destiné à offrir aux populations civiles gabonaises des informations fiables et vérifiées sur l’épidémie et les moyens de s’en protéger.

Ce projet s’inscrit également dans la continuité des actions menées par l’AFD afin de promouvoir le secteur du numérique au bénéfice de l’éducation et de l’emploi, au Gabon et dans le reste du monde. L’AFD accompagne ainsi le gouvernement gabonais à travers le projet d’investissement dans le secteur de l’éducation (PISE), dont l’objectif principal est l’augmentation des capacités d’accueil dans les établissements scolaires primaires et secondaires des deux principales villes du pays, Libreville et Port-Gentil.

à lire aussi