• logo linkedin
  • logo email
visuel standard
Les banques publiques de développement (BPD), banques de développement nationales, régionales ou multilatérales, institutions de financement du développement, banques nationales de promotion et agences de crédit à l’exportation, se sont réunies aujourd’hui au Forum Génération Égalité (FGE) pour célébrer le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing et pour renforcer leur contribution collective à l’Objectif de développement durable n°5 sur la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les BPD jouent un rôle essentiel en assurant le respect de l’égalité des sexes dans la réponse à la pandémie de Covid-19 et les mesures en vue du redressement et prévoient d’intensifier leur action pour lutter contre les écarts persistants entre les sexes, encore accentués par la Covid-19. Les engagements pris aujourd’hui contribueront aux progrès en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et empêcheront de nouvelles régressions dans ce domaine.

Après le premier sommet Finance en commun du 12 novembre 2020, et l’adoption de la Déclaration de Paris des banques de développement sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, signée par 26 BPD, ONU Femmes et l’Agence française de développement (AFD) ont lancé en janvier 2021 une nouvelle plateforme de collaboration mondiale permettant aux BPD de partager leur expertise et de mobiliser des engagements pour faire progresser l’égalité des sexes. Depuis lors, les BPD ont travaillé ensemble pour discuter des mesures du financement de la parité et mettre en évidence les bonnes pratiques pour renforcer davantage l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, y compris dans les engagements en matière de climat et de biodiversité. Chacune des BPD a apporté ses propres approches et caractéristiques et, grâce à leur diversité, toutes ont travaillé ensemble pour lancer des initiatives percutantes et prendre des engagements ciblés.


Lancement de l'initiative 2XCollaborative Gender-Lens Investing

Plus de seize banques et institutions financières participantes, en partenariat avec GenderSmart Investing et l'Investor Leadership Network des fonds de pension mondiaux, lancent aujourd'hui un nouvel organisme sectoriel pour l'investissement axé sur le genre : 2XCollaborative. Le programme 2XCollaborative réunira et équipera les fournisseurs de capitaux pour augmenter le volume et l'impact des flux de capitaux vers les projets, les entreprises, les gestionnaires d'actifs et les institutions financières qui soutiennent les femmes de manière significative et innovante. Les initiatives 2XCollaborative, comme le groupe de travail 2X sur le genre et le financement climatique, stimuleront les investissements sexospécifiques dans des domaines thématiques. En s'engageant dans le programme 2XCollaborative, les membres s'appuient sur le succès du 2XChallenge et sur son engagement de 15 milliards de dollars pour mobiliser davantage de capitaux en faveur de l'autonomisation des femmes.


Déblocage de financements pour la parité et le changement climatique

Cinq institutions financières et membres du 2XChallenge se joignent à l'Initiative accélérée sur la parité et le changement climatique, un engagement stratégique global visant à accélérer et à intensifier l'action climatique sexospécifique dans les programmes climatiques nationaux et régionaux. Cette initiative renforcera l'accent mis sur le développement de politiques communes et du secteur privé et combinera les expériences uniques des partenaires avec les secteurs privé et public. 


Améliorer la transparence et la responsabilité en matière d'égalité des sexes

Plus de vingt banques et institutions financières vont se baser sur l’alignement entre le marqueur de genre de l’OCDE et du CAD et les critères 2X Challenge, et entre les critères 2X Challenge et les Principes pour l’autonomisation des femmes pour renforcer la transparence et la reddition de comptes dans le financement en matière d’égalité des sexes. 


Intégrer les meilleures pratiques à travers les principes d'autonomisation des femmes

Les banques signeront les Principes pour l’autonomisation des femmes, rejoignant ainsi les 5 000 organisations qui en sont déjà signataires dans 141 pays, et encourageront l'adoption des principes par leurs entités émettrices, fournisseurs et partenaires.


Renforcer les feuilles de route et les plans d'action pour atteindre les objectifs de Génération Egalité

L'International Development Finance Club (IDFC), un club de 26 banques de développement nationales et régionales, a élaboré une feuille de route et un plan d'action sur l'égalité des sexes qui feront de l'IDFC une plateforme active pour la promotion et la défense de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes pour les années à venir. L'accent sera mis sur un meilleur accès aux opportunités économiques, le renforcement de l'intégration des questions de genre, tant en interne que dans les opérations des membres, et la lutte contre toutes les formes de violence sexiste. Il participera ainsi à la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable et en particulier de l'Objectif de développement durable 5 sur l’autonomisation des femmes et les filles. 

Au moins treize banques participeront au second tour de l’enquête du Center for Global Development sur l’égalité des sexes dans le financement du développement. En s'engageant à participer à l'enquête, les BPD et les parties prenantes externes obtiendront des informations essentielles facilitant les progrès collectifs, car l'enquête évalue les politiques et pratiques internes et externes des BPD en matière d'équité entre les sexes et met en évidence des exemples de bonnes pratiques à suivre.


Et ensuite ?

Le parcours de Génération Égalité se poursuit après le Forum de Paris. Les banques publiques de développement continueront activement à faire progresser l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et réexamineront les progrès de leurs initiatives de collaboration lors du sommet Finance en Commun à Rome, en Italie, prévu à l'automne 2021.