Mobilisation de 300 millions d'euros supplémentaires par le Rwanda, la Team Europe et leurs partenaires pour attirer les investissements privés et renforcer la résilience climatique

publié le 22 Juin 2023
  • logo linkedin
  • logo email
AFD
S'appuyant sur la Facilité de résilience et de durabilité (RSF) avec le Fonds Monétaire International (FMI), le gouvernement rwandais, en collaboration avec l'Agence française de développement (AFD), la Banque européenne d'investissement (BEI), la Cassa Depositi e Prestiti (CDP) et la Société financière internationale (IFC), annoncent aujourd'hui une collaboration visant à faciliter les partenariats public-privé, à intensifier le financement climatique et à mobiliser des investissements privés dans le domaine du climat pour un montant supplémentaire de 300 millions d'euros, afin de renforcer la résilience climatique au Rwanda.

Ce nouveau soutien complète et renforce les 319 millions de dollars de financement obtenus par le gouvernement du Rwanda grâce à l'arrangement de la Facilité de résilience et de durabilité (RSF) avec le Fonds monétaire international (FMI).

Ce partenariat novateur, annoncé lors du Sommet de Paris pour un Nouveau Pacte Financier, s'inscrit dans les efforts continus de la communauté internationale pour réorganiser le modèle de la finance climat. En utilisant les mécanismes existants pour favoriser les partenariats public-privé et attirer les investissements privés, il vise à transformer les initiatives à petites échelle en investissements long terme d’envergure.

Cette collaboration renforcera les moyens du Rwanda pour faire face aux conséquences du dérèglement climatique sur les communautés vulnérables, tout en amplifiant l'impact de l'arrangement RSF du FMI grâce à une mobilisation accrue du soutien budgétaire de la part des partenaires. Il permettra également de mettre en œuvre une approche programmatique pour les investissements climatiques et de développer Ireme Invest, une plateforme d'investissement novatrice dédiée aux investissements privés dans le secteur vert. Ireme Invest a été lancée par le Président Paul Kagame en novembre 2022 lors de la COP27 en Égypte.

Une approche en trois volets

Les partenaires internationaux soutiendront les efforts du Rwanda pour accélérer les investissements climatiques en agissant sur trois piliers :

  1. Réformes politiques pour faire face aux défis liés au dérèglement climatique ;
  2. Projets de renforcement des capacités ;
  3. Accords de financement.

Les actions menées dans ces trois domaines visent à renforcer et à institutionnaliser le suivi et la déclaration des dépenses liées au climat, à intégrer les risques climatiques dans la planification budgétaire, à améliorer la prise en compte des questions liées au climat dans la gestion des investissements publics, à renforcer la gestion des risques liés au climat pour les institutions financières et à soutenir la réduction et la gestion des risques liés aux catastrophes.
Les partenaires se sont également engagés à soutenir les initiatives de renforcement des capacités du Rwanda et à contribuer à l’attraction et à une meilleure gestion des capitaux climatiques supplémentaires. Dans le cadre de cette approche de collaboration, les partenaires ont convenu de consolider et de mobiliser les ressources financières suivantes pour soutenir les efforts du Rwanda dans le domaine du climat :

Appui budgétaire programmatique pour une gestion durable des finances publiques

L'AFD fournira une aide budgétaire programmatique de 50 millions d'euros, accompagnée d'une subvention d'assistance technique de 3 millions d'euros, avec un premier versement prévu en 2023. Ce soutien financier viendra s'ajouter et compléter la gamme de réformes soutenue par la RSF, incluant la promotion de l'investissement public vert et la mise en place de marchés publics respectueux de l'environnement, ainsi que le renforcement du cadre de Mesure, de Notification et de Vérification (MRV) du Rwanda. L'assistance technique apportée soutiendra également la mise en œuvre de la feuille de route du Rwanda en matière de finance durable, dans le but d'encourager la participation du secteur privé à l'action climatique.

Une nouvelle approche programmatique pour les investissements liés aux Contributions Déterminées au niveau National (CDN)

La Société financière internationale, en partenariat avec le gouvernement rwandais par le biais du Fonds Vert du Rwanda (FONERWA), développera conjointement des plans d'investissement à long terme pour l'agriculture intelligente face au climat et l'urbanisation durable afin d'accroître le rôle du secteur privé dans la transition écologique de l'économie rwandaise.

Expansion d'Ireme Invest pour les investissements du secteur privé

Lancé lors de la COP27, Ireme Invest est une facilité d'investissement vert alimentée par FONERWA et la Banque de Développement du Rwanda (BRD), développée avec l'assistance technique de la Banque mondiale. La BRD finalise actuellement l'identification d'un portefeuille de projets du secteur privé estimé à 400 millions d'euros sur la base d'un ensemble commun de critères d'éligibilité, de gouvernance et de mécanismes de notification avec ses contributeurs financiers pour Ireme Invest.

  • Le gouvernement du Rwanda soutiendra l'expansion de l'accès au financement vert pour le secteur privé afin de permettre à la BRD d’accroître son portefeuille de prêts destinés au secteur privé à des taux d'intérêt abordables
  • La Banque européenne d'investissement prévoit de fournir 100 millions d'euros avec le soutien de l'Union européenne. Ce soutien est fourni dans le cadre de la stratégie Global Gateway : l'offre positive de l'UE visant à établir des liens durables et fiables avec les pays partenaires et à construire des sociétés plus résilientes pour les personnes et la planète.
  • Cassa Depositi e Prestiti (CDP) - l'Institution italienne de financement du développement – est en discussion avec le gouvernement rwandais et la BRD afin de mettre en œuvre des actions conjointes visant à renforcer le financement climatique en comblant le fossé entre les investissements publics et privés.

Afin d'accroître davantage la création d'actifs privés verts au Rwanda, les parties prenantes privées d'Ireme Invest apporteront également une contribution en fonds propres privés d'une valeur de 130 millions d'euros équivalents. Cette initiative vise à favoriser le développement de nouveaux actifs privés verts et à ouvrir des opportunités pour des émissions ultérieures d'instruments de dette innovants sur les marchés locaux et internationaux, renforçant ainsi l'attraction des investissements privés.

L'initiative coordonnée visant à intensifier le financement climatique, combinée aux réformes politiques envisagées dans le cadre de l'accord RSF du FMI et au soutien au renforcement des capacités du FMI, permettra au Rwanda de mieux faire face aux chocs économiques et de s'adapter à un climat en mutation. Cette collaboration unique entre le gouvernement rwandais et les partenaires internationaux illustre la puissance des partenariats dans la lutte contre les défis mondiaux urgents. Elle établit un précédent pour que d'autres nations et institutions financières explorent des mécanismes de financement innovants et unissent leurs forces dans la poursuite d'un monde durable et résilient face au dérèglement climatique.

Cela s'ajoute également au soutien financier et technique substantiel fourni par la Banque mondiale (IDA) pour renforcer la résilience climatique du Rwanda, protéger ses ressources naturelles en particulier dans les communautés vulnérables, mobiliser des investissements privés et promouvoir la finance verte et le commerce. De plus, les gouvernements de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Suède et du Danemark ont apporté des contributions financières pour soutenir les objectifs du plan d’action climatique du Rwanda dans le cadre de ses Contributions Déterminées au niveau National (NDC).

Citations

"Le partenariat que nous avons annoncé aujourd'hui marque un changement transformationnel dans la finance climat et témoigne de la confiance accordée à la stratégie d'action climatique à long terme du Rwanda. Il s'agit d'une étape importante dans notre parcours visant à atteindre nos Contributions Déterminées au niveau National, estimées à 11 milliards de dollars d'ici 2030. Nous remercions tous les partenaires qui se sont joints à cette initiative et nous travaillerons ensemble pour la concrétiser." - Le Très Honorable Premier Ministre du Rwanda, Dr Edouard Ngirente.

"L'annonce d'aujourd'hui est une preuve de l'engagement du Rwanda envers la durabilité, qui a été largement reconnu et applaudi sur la scène internationale. Elle démontre également comment une collaboration étroite entre les partenaires internationaux et nationaux, dans le contexte de réformes climatiques solides dans le cadre du RSF, peut amplifier le financement climatique, offrant ainsi un modèle pour accélérer les investissements afin de créer un avenir plus vert et plus prospère dans le monde entier." - Kristalina Georgieva, Directrice Générale du Fonds Monétaire International.

"L'accord conclu aujourd'hui avec le Rwanda illustre comment la mise en commun des forces dans des partenariats internationaux est la seule voie à suivre pour faire face à la crise climatique. L'Union européenne et ses États membres sont les principaux fournisseurs mondiaux de financements publics pour le climat, et nous restons attachés à une approche multilatérale. À travers la Global Gateway et en collaboration avec nos alliés, nous nous efforçons de combler le fossé en matière d'investissements et de soutenir les pays partenaires, en particulier en Afrique, pour atténuer et s'adapter au dérèglement climatique. Notre ambition est une transition verte qui soit équitable pour les plus vulnérables." - Jutta Urpilainen, Commissaire européenne aux Partenariats internationaux.

"La coopération étroite entre le gouvernement du Rwanda, le FMI, les partenaires internationaux de financement et la BEI exploite le potentiel des Droits de tirage spéciaux (DTS) pour faire avancer l'action climatique. L'utilisation stratégique des DTS amplifiera considérablement l'impact des investissements dans l'action climatique dans le pays, ouvrant la voie à un avenir plus vert et plus prospère. Cette initiative témoigne de l'engagement fort de la BEI dans la lutte contre le dérèglement climatique et le soutien au développement durable au Rwanda et au-delà." - Werner Hoyer, Président de la Banque européenne d'investissement.

"Avec sa vision innovante, ce partenariat maximisera les ressources publiques limitées pour orienter le capital privé vers des projets liés au climat. La SFI travaillera avec le gouvernement rwandais pour élaborer un pipeline d'investissement visant à construire une économie résiliente et à faible intensité carbone au sein des communautés les plus vulnérables, en mettant l'accent sur les villes durables et l'agriculture résiliente face au climat." - Makhtar Diop, Directeur Général de la Société financière internationale (SFI).

"En quelques années seulement, l'AFD et les acteurs de l'écosystème financier rwandais se sont engagés dans une solide coopération en matière de financements climatiques, conformément à la vision du pays d’aligner ses flux d'investissement publics et privés avec sa stratégie ambitieuse de lutte contre le changement climatique." - Rémy Rioux, Directeur général de l'Agence française de développement.


Contact presse :