• logo linkedin
  • logo email
default image
La santé financière des communes est au coeur des préoccupations de l’AFD Martinique. En décembre 2021, l’Agence publie le deuxième numéro de l’Observatoire des communes de Martinique, afin de mettre à la disposition des élus, des acteurs locaux ainsi que de leurs partenaires institutionnels, mais aussi des acteurs privés et de la population, une information didactique et actualisée sur la situation financière des communes martiniquaises.

L’Observatoire financier des communes de Martinique a pour objectif d’analyser la situation financière des communes de Martinique avec transparence et pédagogie. Il vise à apporter un éclairage destiné à alimenter le débat public autour des réalités budgétaires auxquelles sont confrontées les collectivités.

Après une première édition consacrée à l’analyse financière des communes sur la précédente mandature (2014-2019), cette nouvelle édition a pour vocation principale d’évaluer l’impact de l’année 2020, première année de crise sanitaire, sur les finances publiques locales.

À rebours des prévisions initiales, et avec près d’un an de recul, force est de constater que la crainte d’une dégradation significative de l’équilibre budgétaire des collectivités ne s’est pas matérialisée. En effet, ces dernières arborent une certaine résilience, quoique fragile, aux effets de la crise sanitaire. Ceci est notamment dû à la mise à l’arrêt forcée de certaines activités qui ont compensé les surcoûts liés à la protection des populations et des agents.


Pour aller plus loin : L'Observatoire des communes de Martinique 2021


La contraction attendue des recettes, et notamment de l’octroi de mer, s’est en outre davantage traduite par un moindre dynamisme, affectant de façon hétérogène des communes inégalement exposées à une chute des recettes fiscales économiques (à l’instar de la taxe sur les carburants ou sur les jeux).

Le caractère exceptionnel de l’année 2020 ne doit cependant pas occulter la permanence toujours vivace des défis historiques auxquels doivent faire face les villes de Martinique. La nécessité d’une réduction de la masse salariale ainsi que la restauration d’une capacité d’autofinancement pérenne continuent d’être les enjeux prioritaires, que l’AFD se propose d’accompagner au travers de chacun de ses outils, dans l’optique de mettre en phase les capacités financières des acteurs publics locaux avec les besoins du territoire.

Alors que la relance semble marquer le pas, et que la crise sociale de cette fin d’année appelle à une réponse forte du secteur public local en matière d’investissement et de services rendus à la population, l’AFD continuera à soutenir le monde communal dans l’exercice de ses prérogatives, intervenant en complément des subventions de l’Europe, de l’État et de la CTM.


Contact presse : Sylvie POMPIERE