• logo linkedin
  • logo email
Malika Surf
Unis par la conviction que le sport est un formidable accélérateur de développement durable, l’AFD et le Comité international olympique (CIO) viennent de signer un accord de partenariat en se fixant un nouveau cap : celui de l’héritage, de la durabilité et de l’impact.

Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, et Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), viennent de signer un accord de partenariat inédit pour conjuguer l’énergie du sport avec les Objectifs de développement durable (ODD).

Cet accord marque une nouvelle étape dans le rapprochement entre l’AFD et le mouvement olympique et s’inscrit dans la continuité de la coopération AFD x Paris 2024, premier partenariat jamais signé entre une banque publique de développement et un comité d’organisation. 

Rémy Rioux et Thomas Bach
© CIO / Greg Martin


Ensemble, l’AFD et le CIO s’engagent à

  • cofinancer et créer des synergies entre les initiatives contribuant à renforcer le rôle du sport au service des ODD ;
  • renforcer les capacités du mouvement sportif pour contribuer au développement durable « dans » et « par » le sport ;
  • soutenir l’organisation et l’héritage durable des Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026 ;
  • accompagner la recherche et l’échange de connaissances sur la contribution du sport au développement ;
  • mener des actions de communication, de plaidoyer et de mobilisation de partenaires.

La collaboration prendra forme dès cette année avec le coup d’envoi d’actions concrètes. Le CIO, l’AFD et Paris 2024 ont déjà lancé en avril le programme « Enseignements et impacts durables » qui soutiendra les projets les plus innovants parmi les lauréats du dispositif Impact 2024 International initié par l’AFD et Paris 2024. 


Regarder la vidéo Le sport, accélérateur de développement durable


L’AFD et le CIO souhaitent aussi investir dans deux programmes de soutien à l’innovation sociale à travers le sport : l’un centré sur l’accès à l’éducation et l’employabilité des jeunes en Afrique et l’autre sur la prévention de la délinquance juvénile en Asie. Ces programmes, qui s’inscrivent dans la stratégie Olympisme365 du CIO, permettront de financer et de renforcer les capacités d’organisations de la société civile engagées sur ces thématiques. Une évaluation approfondie de ces deux programmes sera réalisée afin d’inciter une prise en compte de ces approches dans les politiques publiques.