• logo linkedin
  • logo email
Améliorer la sécurité foncière des producteurs et agriculteurs de Madagascar
Dans le but d’améliorer les revenus des producteurs ruraux, de sécuriser leurs parcelles et de diminuer les conflits liés à la propriété des terres, l’AFD soutient un projet de sécurisation foncière à Madagascar. À la clé : une gestion plus équitable et durable des terres.
Contexte

La crise politique, qui a frappé Madagascar de 2009 à 2013, a fortement aggravé le niveau de pauvreté de la population, notamment dans les régions Analamanga et Itasy, qui comptent le plus grand nombre de ménages ruraux pauvres parmi les 22 régions du pays. Il existe un important déficit de l’offre en produits alimentaires par rapport à la demande urbaine, particulièrement pour certains produits maraîchers et fruitiers, la volaille, le lait frais, le poisson et le bois énergie, ce qui engendre une tension inflationniste sur les prix au détail.

Dans les communes rurales directement sollicitées pour l’approvisionnement alimentaire de la capitale, la sécurité foncière est l'un des problèmes récurrents portant préjudice au développement agricole. La micro-parcellisation des zones agricoles périurbaines, les difficultés et les lenteurs d’obtention de titres ou le manque d'accès aux certificats fonciers freinent les investissements et handicapent les initiatives d’intensification agricole.

Descriptif

Le projet d’appui à la réforme et à la sécurisation foncière (ARSF) autour d’Antananarivo vise à améliorer la sécurité foncière des acteurs ruraux à Madagascar en général et dans les communes en périphérie d’Antananarivo en particulier.

Les trois objectifs poursuivis par ce projet sont les suivants :

  • Doter 75 communes rurales de dispositifs de sécurisation des droits fonciers, de gestion du territoire et de fiscalité foncière.
  • Permettre aux exploitants agricoles de ces communes d’accéder à un foncier agricole dans des conditions de sécurité telles qu’ils intensifieront leur production.
  • Appuyer la mise en œuvre du Programme national foncier, et notamment les institutions chargée de la réforme foncière et la société civile.
Impacts
  • Au niveau économique : sécurisation des revenus de 20 000 producteurs par la délivrance de preuves de propriété foncière.
  • Au niveau social : diminution des conflits liés au foncier et à l’usage des ressources naturelles.
  • Au niveau environnemental : promotion des pratiques agroécologiques et du reboisement (bois- énergie).
  • Au niveau institutionnel : renforcement des communes institutions chargées de la réforme foncière initiée en 2005 et de la société civile.
  • Déjà plus de 2000 certificats fonciers et 2000 titres fonciers délivrées, 11 guichets fonciers communaux ouverts, 22 maires formés à la gestion foncière décentralisée.
01/12/2015
Date de début du projet
31/12/2019
Date de fin du projet
5 ans
Durée du financement
Itasy
Localisation
Outils de financement
4 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Ministère en charge des Projets présidentiels de l'Aménagement du territoire et de l'Équipement
Fonds de développement local
Institut national de la décentralisation et développement local
Observatoire du foncier
Solidarité des intervenants sur le foncier
Bénéficiaires
Union européenne
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.