• logo linkedin
  • logo email
La plus haute centrale photovoltaïque du monde en Bolivie, AFD
Le gouvernement bolivien inverse son mix électrique au profit des énergies renouvelables. L’AFD l’accompagne dans ce projet à travers la construction d’une centrale solaire photovoltaïque. L’objectif : augmenter la part d’énergies renouvelables et atténuer les émissions de gaz à effet de serre.
Contexte

La Bolivie est un pays riche en ressources énergétiques, notamment en gaz naturel qui constitue la principale source de revenus de l’État. Elle dispose également d’un potentiel en énergies renouvelables considérable, encore largement sousexploité. Un exemple: l’altiplano à l’ouest du pays dispose d’un niveau moyen d’irradiation solaire parmi les plus élevés au monde (entre 5,7 et 7 KWh/m2/jour).

Aujourd’hui, près de 70 % de la production d’électricité du pays est assurée par des centrales thermiques au gaz. Des installations qui alourdissent les émissions de gaz à effet de serre (GES) alors que la Bolivie s’est engagée à les réduire dans le cadre de la COP21. Pour y parvenir d’ici 2025, le gouvernement bolivien a prévu de renforcer sa capacité de production de 3 GW et d’inverser entièrement son mix électrique au profit des énergies renouvelables. Actuellement, la biomasse, l’éolien et le solaire représentent 8 % de la puissance installé, et l’hydroélectricité 32 %.

Dans ce contexte, une première centrale solaire photovoltaïque de 5 MW a été construite à Cobija, dans le nord du pays. Une autre de la même puissance est installée à Yunchara, au sud du pays. Une troisième, la centrale d’Uyuni d’une puissance de 60 MW, opère depuis 2018. L’ensemble de ces projets sont mis en oeuvre par Empresa Nacional de Electricidad (ENDE), l’opérateur national d’électricité qui gère 85 % de la puissance installée du pays à travers ses filiales.

Descriptif

L’AFD cofinance, aux côtés de l’Union européenne et de la Banque centrale bolivienne, la construction d’une centrale solaire photovoltaïque d’une puissance installée de 100 MW, à 45 km de la ville d’Oruro. Ce projet correspond à la centrale de production solaire photovoltaïque de grande capacité la plus élevée du monde. Il doit permettre de développer l’expertise nationale dans la construction, l’exploitation et la maintenance de centrales solaires et prouver la capacité du pays à développer les énergies renouvelables.

Pour son caractère démonstratif et pilote, il est accompagné d’une subvention d’investissement et d’un programme d’assistance technique sectoriel financés par l’Union européenne (LAIF). L’emprunt contracté par l’État bolivien pour les deux phases du projet : 86 millions d’euros (AFD : 60 millions d’euros + 8,5 millions d’euros de subvention LAIF de l’UE + Banque centrale bolivienne : 17,5 millions d’euros).

Impacts

Ce projet soutient la diversification du mix électrique bolivien et contribue ainsi à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique du pays et à la réduction des émissions de GES : 100 000 tonnes de CO2/an et au développement économique du pays (recettes liées à l’augmentation des exportations de gaz, créations d’emplois).

01/02/2016
Date de début du projet
Secteurs
Oruro
Localisation
68 500 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
État plurinational de Bolivie
Empresa Nacional de Electricidad (ENDE)
Bénéficiaires
Union européenne
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.