Promouvoir des systèmes de réserves alimentaires d’urgence à différentes échelles pour répondre efficacement aux crises

  • logo linkedin
  • logo email
sacs, nourriture, réserve d'urgence, sécurité alimentaire
Afin de faire face aux crises alimentaires répétitives, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a établi une stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire, fondée sur la complémentarité et la subsidiarité de trois lignes de défense. Dans le cadre de la mise en oeuvre de cette stratégie, le projet couvrira les 15 États membres de la CEDEAO ainsi que le Tchad et la Mauritanie.
Contexte

En cas de choc, même modéré, la grande vulnérabilité d’une proportion importante des ménages d’Afrique de l’Ouest les place très rapidement dans une situation de rupture, les conduisant à vendre dans l’urgence les actifs pourtant réduits dont ils disposent. Les pays sahéliens enclavés ont une longue tradition de constitution et de gestion de stocks physiques, tant au niveau décentralisé (stocks de proximité) qu’au niveau national. Depuis la crise de 2008, les réserves financières (qui avaient été privilégiées entre 1990 et 2005) ont montré leurs limites et les pays de la région ont décidé de mettre en place une politique de stockage de sécurité alimentaire.

La politique régionale agricole ECOWAP de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), adoptée en 2005, inscrit le renforcement des politiques de stockage de sécurité dans ses États membres et la mise en place d’une réserve régionale, au titre des actions prioritaires de son premier plan quinquennal. Si au sein du G20, aucun consensus n’a pu être trouvé sur la régulation des prix à l’échelle internationale, les membres se sont en revanche engagés lors du Sommet de Cannes en novembre 2011 à soutenir l’initiative de la région Afrique de l’Ouest de création d’une Réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA), qui s’appuiera sur un dispositif d’information et d’aide à la décision.

Descriptif

Le projet devra appuyer :

  • La mise en place de la réserve régionale de sécurité alimentaire permettant de faire jouer la solidarité régionale en cas de crise alimentaire majeure.
  • Les systèmes de stockage nationaux et leur mise en réseau (RESOGEST).
  • Les systèmes de stockage de proximité.

Le projet permettra également d’étendre et de perfectionner le système d’informations ECOAGRIS et de renforcer les capacités de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) inaugurée en 2013 à Lomé.

Impacts
  • La Réserve régionale sera fonctionnelle et disposera des outils de gouvernance lui permettant d’intervenir pour répondre aux urgences alimentaires et nutritionnelles.
  • Les stocks nationaux de sécurité et les stocks de proximité seront renforcés et leur gouvernance améliorée pour mieux répondre aux besoins des populations vulnérables.
27/11/2014
Date de début du projet
29/05/2019
Date de fin du projet
5 ans
Durée du financement
Abuja, Nigeria
Localisation
28 600 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
Bénéficiaires
l'Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID) La CEDEAO l'Union européenne
Cofinanceurs

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.