• logo linkedin
  • logo email
Résumé d'évaluation - Fonds commun santé (FCS) d’appui à la mise en oeuvre du Plan de développement sanitaire (PDS) au Niger

Afin de renforcer l’efficacité de l’aide, un fonds multi-bailleurs, le Fonds commun en santé (FCS) a été créé à l’initiative de l’AFD et de la Banque mondiale en 2006, auxquels se sont joints d’autres partenaires techniques et financiers (PTF). Le FCS a comme finalité de contribuer à l’amélioration de la santé de la population, notamment des femmes et des enfants, en canalisant les ressources des PTF sur les priorités, lignes et procédures du ministère de la Santé publique via son Plan de développement sanitaire (PDS).

L’évaluation porte sur la troisième contribution de l’AFD, clôturée fin 2019. Du fait de son alignement très fort sur les priorités du PDS et de sa gouvernance directe assurée par le ministère, l’évaluation juge la pertinence du FCS très satisfaisante et sa cohérence interne et externe satisfaisante. Elle note que le FCS a globalement atteint les objectifs qu’ils s’étaient fixés en matière de gestion fiduciaire et financière, assurant un financement sûr et prévisible tant aux niveaux central que décentralisé, ce qui a un effet stabilisateur important dans un contexte d’insécurité, avec des frais de transaction relativement bas (de l’ordre de 5 %).

En revanche, le FCS a négligé les questions de suivi et de redevabilité, l’empêchant de produire les analyses qualitatives et quantitatives nécessaires pour mesurer les résultats du PDS auxquels il contribue, et doit encore améliorer les processus de programmation du PDS, jugés encore trop ascendants. L’évaluation formule des recommandations afin de renforcer ces aspects, qui ont servi à nourrir l’instruction de la quatrième phase d’appui du FCS par l’AFD.

pdf : 92.68 Ko
auteur(s) :
GRET, dans le cadre du consortium Espelia/Gret/Genre et Villes
disponible aussi en : fr
92.68 Ko (pdf)
téléchargé 26 fois