• logo linkedin
  • logo email
Le ministre du State Secretariat of Civil Aviation et la directrice de l’AFD au Cambodge signant la nouvelle convention © AFD
Avec la réouverture prévue du transport aérien du Cambodge début 2022 et une croissance anticipée pour les prochaines années, l’amélioration de la sécurité du transport aérien est devenue un enjeu clé pour le pays. L’Agence française de développement (AFD) soutient ce secteur à travers une nouvelle subvention de 450 000 euros.

Avec le développement du tourisme dans le pays, le trafic aérien au Cambodge a connu une croissance importante et régulière, dans un contexte de fort rattrapage économique. En 2018, le nombre de passagers empruntant les aéroports de Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville a dépassé les 10 millions, soit une augmentation de 13,6 % en rythme annuel. Après une réduction drastique du trafic aérien pendant presque deux ans suite à l’épidémie du Covid-19, un redémarrage rapide du transport aérien devrait avoir lieu dès 2022.

Renforcer la sécurité aérienne 

La reprise de l’activité et la croissance attendues pour les années à venir rendent nécessaire une vigilance accrue en matière de sécurité aérienne. Afin d'atteindre cet objectif, l’Agence française de développement (AFD) a accordé une subvention de 450 000 euros via son Fonds d'expertise et d'échanges d'expériences (FEXTE). Le projet vise à améliorer la sécurité du transport aérien en renforçant les capacités de l’autorité locale, le State Secretariat of Civil Aviation (SSCA), dans le domaine de la sécurité aéroportuaire, de la surveillance des activités de maintenance et des aptitudes aéro-médicales. L'appui prévoit par ailleurs un accompagnement pour améliorer la prise en compte des enjeux de développement durable, notamment en réduisant l’empreinte carbone des aéroports du pays. 

« Cette cérémonie autour de la signature témoigne du partenariat historique entre la France et le Royaume du Cambodge, et de la bonne coopération entre nos deux autorités de l’aviation civile. Ce nouveau projet de renforcement de capacités renforcera les conditions de sécurité et la prise en compte des critères environnementaux dans le secteur aéroportuaire au Cambodge », a déclaré le ministre du SSCA, le Dr. Mao Havannall. Cela permettra d’augmenter l’attractivité du Cambodge pour les touristes voyageant par voie aérienne. »

Le ministre s’est félicité de la collaboration entre le Cambodge et la France : « Je profite de cette opportunité pour exprimer ma profonde gratitude et reconnaissance à la France pour son soutien continu et les différents programmes de coopération technique dont nous avons bénéficié depuis 1999. » 

L’expertise française mobilisée

Un enthousiasme partagé par la directrice de l’AFD au Cambodge, Ophélie Bourhis : « Nous nous réjouissons de la signature de ce FEXTE, qui s’inscrit dans la continuité du partenariat de long terme entre les entités cambodgiennes et françaises de l’aviation civile, mobilisant l’expertise de la direction générale de l’Aviation civile française et de l’École nationale de l’aviation civile française. » En effet, la mise en œuvre de ce projet sera assurée par la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) qui dispose d’une expertise reconnue dans ce secteur.

« Cet appui répond à la stratégie de l’AFD dans le secteur du transport mais aussi dans le secteur du tourisme au Cambodge. Il est également pleinement en lien avec notre mandat visant à intégrer les enjeux du développement durable dans nos différents secteurs d’intervention », a précisé Ophélie Bourhis. 

« Le premier accord de coopération technique entre les autorités de l’aviation civile française et cambodgienne a été signé il y a plus de vingt ans, a déclaré Damien Cazé, directeur général de l’aviation civile en France, nous ouvrons aujourd'hui un nouveau chapitre de notre coopération, grâce au soutien de l'AFD et du Trésor français, qui permettra de partager l'expérience de nos deux administrations sur les enjeux actuels de la sécurité aéroportuaire et la gestion environnementale des aéroports. »

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !