• logo linkedin
  • logo email
Philippines  lutte violences sexistes et sexuelles AFD
Aux Philippines, un sombre constat s'impose : un enfant sur cinq subit des violences sexuelles. L'ONG CAMELEON a développé un programme complet visant à accompagner les jeunes survivantes, leur offrant la possibilité de guérir, de se reconstruire et de reprendre leur place au sein de la société.

Derrière les cartes postales pittoresques des Philippines se cache une dure réalité : près d'un enfant sur cinq y subit des violences sexuelles. C'est en prenant conscience de cette situation lors d'un séjour humanitaire en 1997 que Laurence Ligier, entrepreneure, décide d'agir. Elle fonde l'association CAMELEON afin d’offrir un refuge aux jeunes filles victimes de violences sexuelles. Une première maison d'accueil voit le jour à Iloilo, région dépourvue de telles structures : « J’ai choisi le nom "CAMELEON" parce qu’il est porteur du sens de notre mission : comme le caméléon qui change de couleur pour s’adapter à son environnement, nous aidons les enfants à se transformer physiquement et moralement, en passant de l’exclusion à un avenir meilleur », explique-t-elle. Depuis plus de vingt-cinq ans, CAMELEON agit pour restaurer l'espoir et l'autonomie chez ces survivantes, tout en sensibilisant les communautés locales à la protection des droits de l'enfant.


Lire le reportage Violences sexuelles aux Philippines : la mue du CAMELEON


Un programme de soins complet pour une guérison durable

Le programme de soins de CAMELEON repose sur une approche intégrée et globale de lutte contre les violences sexuelles, axée sur l'accompagnement à long terme des survivantes. Ainsi, des jeunes filles de 5 à 18 ans trouvent refuge dans l’une des trois maisons d'accueil de l’association, à Passi, Ilolo (île de Panay) et Silay (île de Negros occidental). Là, elles bénéficient d'un encadrement visant à les aider à reconstruire leur vie, à gagner en autonomie, à se réinsérer professionnellement et à retrouver leur place dans la société. Dès leur admission, elles reçoivent des soins adaptés, ainsi qu'un soutien complet pour répondre à leurs besoins fondamentaux : logement, santé, interventions psychosociales, mais aussi assistance juridique et éducative, formations professionnelles, médiation par l'animal, cirque social et autres activités sportives. Encadrées par des « mères de foyer » et des travailleurs sociaux, elles trouvent un havre où leur bien-être physique et mental est pris en compte, et où elles apprennent à reprendre les rênes de leur vie.

Caméléon Philippines
Des résidentes de la maison d’accueil de Passi réalisent un spectacle de cirque © Linus Escandor / AFD

Lire aussi : Avec le projet Nengo, réparer les femmes victimes de violences sexuelles en RCA


Impulser l’action collective contre les violences sexuelles

CAMELEON mène des activités de développement communautaire et familial en mettant l’accent sur l’éducation et la promotion des droits de l’enfant.  Sur ce versant d’activités, CAMELEON œuvre de concert avec l'AFD à travers sa « Maison des Familles » de Passi, cofinancé par la Fondation des Apprentis d’Auteuil (également soutenue par l’AFD) et dont la méthodologie consacre le rôle central de la famille dans la protection et l’épanouissement de l’enfant. Ce centre de développement communautaire, localisé près du centre CAMELEON de Passi, permet d’accompagner 120 familles, notamment celles des filles victimes de violences sexuelles, à travers des d’activités de reconstruction familiale, de sensibilisation, de soutien à l’autonomie économique. Les jeunes ambassadeurs de l’association mènent des actions de prévention dans les familles, les écoles et les communautés, et deviennent acteurs du changement deviennent des agents de prévention dans les familles, les écoles, les communautés. CAMELEON se bat aussi pour un changement à plus grande échelle en menant des actions de plaidoyer envers les instances publiques. Cela vise à renforcer les politiques de protection et à établir des systèmes durables pour combattre les violences sexuelles envers les mineurs.

Caméléon Philippines
La Maison des Familles de CAMELEON, basée à Gines, San Enrique. Ce lieu permet d’accompagner 120 familles, à travers des activités de reconstruction familiale, de sensibilisation et de soutien à l’autonomie économique © AFD / Linus Escandor

Avec l'appui de l’AFD, CAMELEON contribue à restaurer la dignité des survivantes. En promouvant leur autonomie, cette organisation trace le chemin vers un futur où les jeunes filles ne sont plus définies par leur statut de victimes, mais deviennent des agents catalyseurs du changement.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !