• logo linkedin
  • logo email
Drapeaux Matt Popovich
Mise en oeuvre par l'ONG Agir ensemble pour les droits de l'homme (AEDH), l’Initiative pour les défenseurs des droits humains dans le monde vise à soutenir les organisations de la société civile et les défenseurs des droits humains dans 10 pays dans le but de renforcer leur protection, leur efficacité et leur visibilité et ainsi accroître leur impact.
Descriptif

Construit comme la première phase d’une action de longue durée, le projet sera mis en oeuvre dans dix pays (Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Congo, Côte d’Ivoire, France, Liban, Madagascar, Mexique). Dans ces pays, il soutiendra la traduction sur le terrain des engagements de la France en faveur de la protection des DDH et la mobilisation des organisations françaises de la société civile. 

  • L'objectif 1 du projet vise à renforcer l’action des acteurs publics français de trois pays cibles (Côte d’Ivoire, Madagascar et Togo) pour la protection des DDH.
  • L’objectif 2 vise à renforcer la structuration des réseaux de DDH sur les plans administratif, financier et de sécurité ainsi qu’à élargir leurs champs d’action sur des questions sensibles et/ou peu couvertes par les réseaux de DDH (environnement, corruption, droits sexuels et reproductifs, LGBTQIA+, alternance démocratique), et/ou impliquant des DDH isolés car éloignés des capitales.
  • L’objectif 3 entend favoriser l’intégration de la protection des DDH dans les projets mis en œuvre par les acteurs associatifs français de la solidarité internationale et du développement ainsi qu’à accompagner les opérateurs du volet national de l’Initiative Marianne dans la préparation à l’accueil et au retour des DDH lauréats de cette initiative.
ONG

Agir ensemble pour les droits humains (Agir ensemble) est une organisation créée en 1989 et basée à Lyon dont la vocation est de s’allier avec les acteur∙rices de la société civile engagé∙e∙s sur leurs terrains dans la lutte contre les violations des droits humains dans l’objectif de contribuer à renforcer leurs capacités et soutenir leur émergence.
 
La Plateforme Droits de l’Homme (PDH) est un collectif de 26 OSC françaises agissant à l’international pour la promotion et la défense des droits humains. Sa création est issue du constat qu’il n’existe pas, en France, de réseau offrant un espace permanent d’échanges et de collaboration aux OSC françaises engagées sur ces enjeux au niveau international. Elle permet aux membres d’accroître leur visibilité, représentation, mise en lien et renforcement mutuel.

Partenaires
  • Burkina Faso : Commission nationale des droits humains du Burkina Faso ; Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples ;
  • Burundi : Commission nationale indépendante des droits de l’Homme du Burundi ; Association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues (organisation coordinatrice de TLP Burundi) ; Ligue burundaise des droits de l’Homme ;
  • Congo : Commission nationale des droits de l’Homme de la République du Congo  ; Commission diocésaine justice et paix de Pointe Noire (Organisation coordinatrice de TLP Congo) ; Observatoire congolais des droits de l’Homme ;
  • Côte d'Ivoire : Conseil national des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire ; Tournons La Page Côte d’Ivoire ; Organisation des Femmes Actives de Côte d’Ivoire ; Mouvement ivoirien des droits humains ; Ligue ivoirienne des droits de l’Homme ;
  • Liban : Gulf Centre for Human Rights du Liban  ;
  • Madagascar : ACAT Madagascar ; Commission nationale indépendante des droits de l’Homme de Madagascar ;
  • Togo : ACAT Togo ; Conseil National des droits de l’Homme du Togo  ; Universités sociales du Togo (organisation coordinatrice de TLP Togo) ; Ligue togolaise des droits de l’Homme.
Résultats attendus
  • Les mesures de prévention pour la protection des DDH sont renforcées et un cadre de concertation entre les autorités françaises et les DDH est opérationnel dans trois pays cibles (Côte d’Ivoire, Madagascar et Togo) ;
  • Les réseaux de DDH renforcent leur structuration et/ou élargissent leurs champs d’action thématique et géographique (18 réseaux thématiques de DDH sont créés ou renforcés) ;
  • Des mécanismes de protection de la sécurité physique, psychologique et numérique des DDH sont opérationnels (14 réseaux de DDH ont adopté un plan de sécurité et 560 DDH sont outillés pour renforcer leur sécurité) ;
  • Les OSC membres de la PDH ainsi que les OSC françaises de la solidarité internationale et du développement ont renforcé leur stratégie de protection des DDH et les opérateurs du volet national de l’Initiative Marianne sont renforcés sur la protection internationale des DDH.
Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Congo, Côte d’Ivoire, France, Liban, Madagascar, Mexique, Togo
Localisation
1 000 000 Euros
Montant du financement AFD
1 323 439 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Novembre 2022
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Statut

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !